toolbar

Céline et Xavier Pasche
écrit le 23.06.2018 dans Japon


La puissance de transformation de la terre

Nous venons de passer le premier col qui nous conduit au centre de la caldeira, dans la partie sud. Nous voilà à Minamiaso. Les volcans se dessinent face à nous. Dignes, puissants, impressionnants somptueux, et par moment certainement terrifiants. Nous sommes à leur pied, et instantanément nous vibrons en harmonie avec ce lieu. Les montagnes appellent à l’élévation, à un souffle de liberté, d’humilité et d’authenticité.

Au cœur du sanctuaire d'Aso

De nombreuses sources d’eau jaillissent au pied des volcans, parmi les plus pures du Japon. Nous découvrons Shirakawa suigen, un lieu sacré protégé par le sanctuaire shintoïste Yoshimi. L’eau est limpide et dévoile les plantes aquatiques vertes lumineuses qui s’y développent. De petites bulles font surface, et ne laissent pas présager que 60 tonnes d’eau jaillissent de la terre chaque minute. Le lieu est paisible, sacré et le silence règne.

Encore plusieurs années de travaux

Pourtant au cœur du sanctuaire naturel d’Aso, imprégné de la puissance des volcans, la terre a tremblé. Il y a deux ans, une série de tremblements de terre, dont deux de magnitude 6 et 7, secouent violemment la région. La secousse s’est propagée en ondulation, les arbres se sont déracinés, les maisons effondrées, des ponts se sont écroulés et des pans de montagnes sont tombés, bloquant complètement les villages de Minamiaso. Deux mois plus tard, des pluies torrentielles ont amplifié la catastrophe par de nombreux glissements de terrain.

Cela fait deux ans, et les stigmates du tremblement de terre sont encore bien présents, visibles comme si cela s’était passé hier. De gigantesques travaux de reconstructions sont toujours en court, malgré la rapidité et la rigueur japonaise. Ils estiment qu’il faudra encore 10 ans pour rétablir toute l’infrastructure. Nous rencontrons Yamamoto San, comme de nombreuses familles, sa maison a été détruite. Depuis, ils ont été séparés. Ici, il y a une pénurie de logements et tout à refaire. Sa femme et ses deux filles vivent ainsi à deux heures de voiture au nord.

Ce périple dans les grands espaces du Nord semble nous emmener au cœur de la Terre. À la fois, nous nous connectons à la magie des lieux et des éléments naturels, à la fois nous expérimentons et ressentons leur puissance de transformation : typhons, tremblements de terre et éruptions volcaniques.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie


Article précédent Mont Aso
Article suivant Accueillis par le maire

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!