Tous les articles de la catégorie Sports de raquette

Jacques Wullschleger
écrit le 02.05.2017 dans Sports de raquette


Christelle Fauche, ancienne joueuse de tennis

Christelle Fauche: "J'aurais pu être la numéro 1, mais..."

Solaire. Elle est solaire, Christelle Fauche. "J'aurais pu être la numéro 1 du pays, à deux reprises. Le problème, dès lors double, c'est que Manuela Maleeva-Fragnière s'est naturalisée Suisse ; ensuite, c'est Martina Hingis qui est arrivée." Elle sourit et prend du plaisir, parle dans la foulée de Roger Federer, qui le 25 avril, jour de notre rencontre avec Christelle Fauche à Genève, n'avait pas encore pris sa décision de jouer ou pas à Roland-Garros: "À mon avis, il va prendre des nouvelles de la météo le moment venu. Si les conditions s'annoncent sèches, il ira. Le terrain sec donnera de la vitesse à la balle, il préfère ça. Les courts à Roland-Garros, c'est du ciment avec de la poudre dessus ; ça, il faut le savoir." Depuis, le Bâlois a décidé de jouer à Paris, se sentant affamé et impatient de jouer, a-t-il déclaré dimanche dernier à un média américain.


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 07.03.2017 dans Sports de raquette


Ivan Du Pasquier, ancien joueur de tennis

Ivan Du Pasquier: un autodidacte, citoyen du monde. La vraie écriture de son nom, c'est Ivan Du Pasquier. "On a racheté la particule, il y a 300-400 ans, mais ne me demandez pas pourquoi le D est en majuscule", dit l'ancien tennisman, lequel n'a jamais quitté son sport, ce sport qu'il aime tant. "Même sur mon passeport, mon nom n'a pas toujours été écrit correctement." 

Depuis plus de 30 ans, il enseigne le tennis au Lausanne-Sports. Il est même directeur de son école. "On y dénombre une centaine de jeunes et on compte au LS 30 juniors "compétition", le travail ne manque donc pas. Tout ça me passionne. Je m'intéresse au tennis pour son jeu mais aussi pour son aspect social. Il regroupe – et c'est pareil dans d'autres sports – des personnes de conditions différentes. J'aime l'enseigner, tout entreprendre pour faire grandir les jeunes dans la vie, avec l'aide du tennis."


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 28.02.2017 dans Sports de raquette


Manuela Maleeva-Fragnière, ancienne championne de tennis

Manuela Maleeva-Fragnière : cette grande dame n’a pas (vraiment) aimé le tennis. Elle a été la première sportive professionnelle de son pays. Elle a ouvert une porte dans ce sens et contribué à l’essor du tennis en Bulgarie. Avec ses deux sœurs, Magdalena (4e) et Katerina (6e), elle a figuré avec elles, en même temps parmi les 10 meilleures joueuses mondiales, durant de nombreuses années. «C’était, rappelle-t-elle, à la fin des années 1980, début 1990. Pour rester 10 ans dans les dix premières, il  faut tout le temps progresser parce que derrière les jeunes arrivent.» Le 4 février 1985, Manuela Maleeva a figuré au 3e rang grâce à de formidables résultats, derrière Martina Navratilova et Chris Evert. En 1987 elle se marie avec François Fragnière, dont elle est aujourd’hui séparée.


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 07.06.2016 dans Sports de raquette


Christiane Jolissaint, (ancienne joueuse de tennis)

Christian Jolissaint : une très belle personne. Elle a, tout au long de sa belle carrière, affronté l’élite mondiale, des stars du tennis féminin, qu’on regardait et admirait, un attachement différent, aujourd’hui, le monde des dames manquant d’identité, de charisme et de notoriété. «De 2008 à 2012, rappelle Christiane Jolissaint entre deux gorgées d’un jus d’orange, j’ai été capitaine de l’équipe de Suisse en Fed Cup (l’équivalent de la Coupe Davis), ce qui m’a permis de revoir des filles de mon époque.» S’il fallait en sortir une du lot, la plus marquante ? «Martina Navratilova. C’est quelqu’un d’intelligent et de sympa. Elle est vraie.  Elle est cash.»


Lire la suite

Jacques Wullschleger
écrit le 26.04.2016 dans Sports de raquette


Serge Gramegna, ancien tennisman et joueur de Coupe Davis

«Où je me situe ? Très loin…» Serge Gramegna est un homme de passions ; ou alors d’une passion : le tennis, sport de balle qu’il a inscrit sur son carnet de bal, au sortir de l’école suivie à Beaulieu, à mi-hauteur lausannoise. Il avait 19 ans. «Quand j’ai quitté l’école, je me suis inscrit pour suivre une formation dans le tennis», dit-il. «Je suis allé à Macolin, les examens étaient à Mürren. Et je suis toujours dans le milieu. » Quand il parle de son sport, des joueurs, des expressions gestuelles, du mental si important, voire décisif, le regard de Serge Gramegna s’illumine et le verbe s’enflamme.


Lire la suite

Jacques Wullschleger

 

Un fou de sport. Et le mot est faible. Jacques Wullschleger (62 ans) a consacré sa carrière au journalisme sportif, d’abord pour la «Feuille d’avis de Lausanne» (devenue «24 heures»)dès 1972, puis au «Matin» dès 1984. Son palmarès parle pour lui: plusieurs Coupes du monde de football, des Tours de Romandie et d’innombrables championnats de hockey, tennis, natation, patinage artistique… Au final, des milliers d’articles, mais aussi des événements et des rencontres qui ont marqué l’homme.

_


S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer



Archives par sujet: