Tous les articles de la catégorie La magie de la Vie

40'000 km

40'000 km prennent une ampleur qui nous touche. La distance nous parait longue, imposante. Est-ce parce que c'est la circonférence de la Terre? Est-ce parce que nous avions un jour mentionné cette distance comme objectif? Peut être, mais plus encore, ces 40'000 km sont le symbole extérieur d'un cheminement intérieur, d'un nouvel équilibre dans le mouvement, d'une vie que nous partageons maintenant à trois. Reflet de tous les changements, de toutes les ambiances traversées, des peines et difficultés, des moments de magie, des rencontres exceptionnelles et des paysages à couper le souffle. Ils représentent aussi le tournant que nous avons négocié afin qu'en douceur nous puissions poursuivre à trois. Ils sont la fierté du courage de Nayla à explorer le monde. Ils symbolisent notre départ de Penang et le chemin extérieur en Asie du Sud-est alors que Nayla passe un à un ses rites de passage.


Lire la suite

Sur la route avec Nayla

Vivre nomades avec un enfant, c'est trouver un équilibre à trois dans le mouvement en suivant le rythme de Nayla. Un rythme qui évolue et qui parfois est bouleversé par toutes les grandes étapes de son développement: ses dents, sa mobilité, sa recherche d'autonomie. C'est par moment passer de petites nuits et repartir le lendemain. C'est assurer des pauses pour qu'elle puisse poursuivre ses jeux, s'amuser, se défouler. Le tout dans les aléas du voyage. C'est dormir sous tente et réaliser qu'il y a une cérémonie mortuaire ou un mariage diffusant de la musique la moitié de la nuit, ou une génératrice qui s'enclenche à nos côtés. C'est inventer de l'ombre lorsqu'il y en a pas, avec une petite bâche installée sur nos vélos. C'est laisser jouer Nayla dans la terre, la poussière et parfois la saleté, parce que l'espace limité de son air de jeux n'est plus suffisant. C'est vivre toujours à trois, jour et nuit.


Lire la suite

Les plaisirs de l'autonomie

Nous prenons de petites routes qui nous emmènent vers les éclats de rire de la population locale. Ils sont surpris, nous interpellent, nous saluent, nous félicitent. Là, le paysage se modifie, passant des cocotiers et palmiers de toute sortes dans des terrains vagues aux plantations d'ananas, de cannes à sucre, de bananiers et autres rizières. Pour la première fois, depuis longtemps, le taux d'humidité est descendu et quelques terrains nous apparaissent même légèrement secs.


Lire la suite

Seuls face à la mer

Des plages et des plages se succèdent. Parfois, en baie calme. Parfois, le bord de mer est composé de rochers qui plongent abruptement dans l'eau ténébreuse et agitée.

Ces derniers jours, le vent n'a cessé de nous contrer, encore et encore, puissamment. Il provient des basses pressions qui amène la mousson sur la côte est de la Thailande. Il est tempétueux. Il soulève des vagues qui écument et s'abattent bruyamment contre les roches noires. Pourtant là sur notre droite, nous découvrons des bungalows fermés pour la saison. A la recherche d'un endroit pour dormir, ils nous présentent leur terrasses en bois ombragées.


Lire la suite

Voyager avec Nayla

L'esprit du voyage s'empare lentement de nous. Les doutes qui ont marqué le départ s'estompent pour entrer pleinement dans cette puissante confiance qui nous a guidé le long du chemin. Nous commençons à prendre nos marques avec Nayla, à trouver un équilibre entre son besoin de dormir, de bouger et d'allaiter. Roulant durant ses moments de repos, lorsque nous nous arrêtons de pédaler, il nous faut trouver l'énergie pour être pleinement avec elle.


Lire la suite

Reprendre le chemin

D'ici quelques jours, nous allons reprendre le chemin à trois. Entrer à nouveau dans le mouvement d'une vie de nomades. Pas à pas, la préparation se met en place. Lentement, un dépouillement des nécessités matérielles est indispensable. Nous regardons nos possessions avec un nouvel oeil, se détachant de ce qui n'est pas essentiel pour poursuivre. Se détachant d'un confort superflu.


Lire la suite

Visite des Grands-Parents

Les grands-parents de Nayla sont venus nous rendre visite. Ils ont pu découvrir les traits de leur petite fille et surtout la tenir dans leurs bras. Ils ont pu la voir évoluer, rire aux éclats et pleurer à chaudes larmes. Ils ont pu la bercer et jouer avec elle. Ils ont pu percevoir le bleu profond de ses yeux, et la grandeur de son âme.


Lire la suite

La sagesse des bébés

Plus nous apprenons à écouter et entendre Nayla, plus nous découvrons la profonde sagesse des bébés. Nayla nous montre combien elle est réceptive à tout ce qui l'entoure, y compris ce qui ne se dit pas. Elle perçoit nos émotions et l'univers qui l'entoure avec un coeur grand ouvert sur l'invisible. Et surtout, elle est complètement consciente de ses besoins à tous les niveaux.


Lire la suite

Charrette

Afin de poursuivre notre vie nomade, nous avons regardé la meilleure option pour se déplacer avec Nayla. Ici, en Malaisie, aucune charrette n'est importée. Les deux seules solutions étaient des modèles de deuxième main dont l'étanchéité n'était plus garantie. La nouvelle maison de Nayla devait lui assurer du confort et une sécurité optimale.


Lire la suite

Trouver un équilibre

De jours en jours, nous apprenons à trouver un nouvel équilibre à trois, une harmonie qui s'installe lentement. Nous nous découvrons, apprenant à se comprendre et à communiquer. L'allaitement devient des instants de partage, de tendresse. Les doutes qui parfois nous ébranlent, s'estompent aux premiers sourires. Nous accueillons les instants de délicatesse, nous savourons les câlins et les moments où sereinement elle s'endort contre notre peau. Puis nous découvrons sa nouvelle façon de se mouvoir, ses petits gestes de plus en plus précis, la force de ses jambes qui se déploient, son caractère qui se dessine subtilement.


Lire la suite