Tous les articles de la catégorie Mongolie

Céline et Xavier Pasche
écrit le 14.02.2012 dans Mongolie


Ulaan Baator

La place centrale d’Ulaan Baator est imposante, de style soviétique, tout est gigantesque. Même la statue de Gengis Khan qui se trouve devant le bâtiment gouvernemental. En Mongolie, Gengis Khan symbolise un tout autre univers que les échos qui nous sont parvenus jusqu’ici.


Lire la suite

Mediamatiker Presse
écrit le 10.02.2012 dans Mongolie


Cérémonie chamanique

Il est chamane et nous invite à participer à une cérémonie de guérison. Nous pénétrons dans sa yourte recouverte de multiples écharpes bleues. Un tableau ainsi que des statues de chevaux sont places au centre affirmant le lien particulier avec leurs esprits, des guides lui permettant de réaliser des voyages chamanique et de contacter d’autres esprits. Un crâne de rennes avec leur magnifique bois encore entourés de velours est placé en dessous d’un masque en recouverts de somptueuses plumes d’aigle.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 09.02.2012 dans Mongolie


Temple de Kharkhorin

Au temps de Chengis Khan, Kharkhorin fut considérée comme la capitale de l’Empire Mongol. Plus tard, en 1958, le premier temple bouddhiste de Mongolie fut édifié le Erdene Zuu Khiid, construit en lien au Bouddhisme Tibétain Gelugba lié au Dalai Lama.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 07.02.2012 dans Mongolie


Musique traditionnelle

A Kharkhorin, nous restons quelques jours dans une yourte, enveloppé par la douceur d’un feu de bois, alors qu’à l’extérieur les températures atteignent -30°C. Contrairement aux yourtes d’Asie Centrale, celles-ci sont principalement construites pour résister durant l’hivers, ainsi qu’aux fortes rafales de vent. Elles sont tout d’abord surélevée sur un plancher en bois et une bande de terre est façonnée à leur pied afin d’éviter que le vent ne s’y engouffre.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 02.02.2012 dans Mongolie


Vie dans les yourtes

Nous voilà à nouveau entrés dans un campement nomade pour la nuit. Dans la yourte, la famille commence par nous servir du lait de chamelle fermenté, un breuvage épais au goût légèrement amer ainsi que du lait caille sucré et séché, une alchimie de goûts assez extraordinaire.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 31.01.2012 dans Mongolie


Intimité Mongole

Des gigantesques espaces purificateurs, nous voilà entrés pleinement dans l’intimité mongole. Les quelques 900km qui nous séparaient d’Arvaikheer nous ont pris cinq jours de transport, avec une moyenne de 25 km/h.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 27.01.2012 dans Mongolie


En camion

Lorsque nous acceptons de faire une partie du trajet en camion, nous ne savions pas dans quelle aventure nous nous lançons. Le chauffeur Mustaphy vient vers nous, quelques heures plus tard, nous annoncer que l’on ne partira que le lendemain.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 25.01.2012 dans Mongolie


Paysages hostiles

Ces espaces purificateurs sont aussi vastes et vierges que sauvages. Et lorsque le rayon du soleil qui illumine les contrastes, se cache derrière les nuages, les paysages apparaissent sous la réalité de leur hostilité. Les températures continuent de s’abaisser, le froid devient omniprésent alors que les lumières ne viennent plus adoucir les tons désormais ternes qui se dévoilent à nos yeux.

 


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 24.01.2012 dans Mongolie


Terres Spirituelles

Le peuple Mongol est relié au monde spirituel par les croyances chamaniques insufflées sur ces terres. Garantes de l’équilibre naturel de la vie, les lois chamaniques les ont aidés à maintenir cet équilibre nécessaire à leur survie. Aujourd’hui encore de nombreuses personnes font appel à un chamane pour guérir des maux et maladies mais aussi pour accompagner l’esprit des personnes décédées. Les chamanes étant les intermédiaires permettant de relier les humains au monde des esprits.


Lire la suite

Céline et Xavier Pasche
écrit le 19.01.2012 dans Mongolie


Espace libérateur

Lente progression dans ces espaces sauvages et indomptés qui se dévoilent sous nos yeux, mais la lenteur apporte à ces espaces la dimension de leur grandeur. Ballotés par le vent sur les pistes en terre, en glace, en neige, il aura imposé sa cadence. Nous brulant le visage par moment, nous soumettant à un rythme effréné lorsque ces rafales à plus de 80 km/h nous balaient. Soulevant la poussière et la terre, il est roi dans ce monde qui s’étend à perte de vue.


Lire la suite