Orange, citron, pamplemousse et tous les autres, les hybrides. Parmi eux, le minnéola. Découverte.

Agrumes, une famille en croissance

C’est une épice aux innombrables qualités, à utiliser de l’entrée au dessert, fraîche, en poudre ou encore confite, avec des plats salés ou sucrés.

Contrairement à des variétés de pommes, de poires et d’autres fruits de chez nous qui ont disparu au cours des siècles, les agrumes font florès. Au début, il y eut la découverte, en 1902, de la clémentine, née en Algérie d’un croisement, par le Père Clément, d’une mandarine et d’une bigarade (orange amère). Parmi quelque 500 agrumes hybrides recensés, il y a le minnéola, qui porte le nom d’une ville de Floride (USA). Il appartient à la famille du tangelo, lui-même fils de la tangerine et du pomélo. C’est un fruit saisonnier, disponible seulement en début d’année. Extérieurement, il se caractérise par une sorte de téton à son extrémité. Il présente l’avantage de se peler facilement.  

Le minnéola est un agrume qui contient davantage de jus que de chair. De ce fait, il convient particulièrement bien à la préparation de jus, de smoothies et de sorbets. Le jus et le zeste peuvent aussi s’utiliser pour des grogs ou encore de savoureuses crêpes. Comme les autres agrumes, le minnéola apporte une note parfumée et acidulée à une salade de fruits frais. Les minnéolas se conservent aisément au moins quel-ques semaines dans le réfrigérateur.

Photo:
Ferdinando Godenzi
Styling:
Marianne Ettlin
Publication:
lundi 16.01.2012, 11:48 heure