«Gardez l’espoir, Madame, les enfants…»

Alain Valterio, psychologue analyste jungien

Alain Valterio, psychologue analyste jungien
Alain Valterio, psychologue analyste jungien

Cela fait deux ans que je n’ai pas vu mes deux garçons, victimes d’aliénation parentale. Que puis-je faire? Mme P., 41 ans

Avec le nombre croissant de divorces, il est hélas de plus en plus fréquent que les enfants refusent de voir l’un des deux parents. Une telle rupture ne peut se produire qu’avec le concours des adultes qui entourent les enfants «qui ont choisi leur camp». Un problème aussi grave et qui touche un nombre aussi élevé de parents divorcés, devrait tomber sous le coup de la loi. Les parents qui ne voient plus leurs enfants devraient pouvoir dénoncer ceux qui ne les exhortent pas à garder le lien avec eux pour tort moral.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Le tort moral est avant tout envers la personne de leurs enfants car ce sont eux qui avant tout en payent le prix fort. Laisser un enfant rejeter ses parents, ou l’un de ses parents, voire même encourager cette rupture ainsi que le font certains thérapeutes, c’est le laisser tourner le dos à son destin.
Quoi que je puisse avoir à reprocher à mes parents, je ne m’accepterai moi-même que si je peux les accepter tels qu’ils sont.
Pas plus qu’ils ont été des parents idéaux, je n’ai été un enfant idéal. En cela, j’ai autant à leur pardonner qu’à me faire pardonner. Ce n’est pas sans raison que certaines religions affirment que c’est nous qui choisissons nos parents dans cette vie qui nous est donnée. Mes parents sont la grande épreuve de ma vie, vouloir échapper à cette épreuve en les rejetant, c’est refuser la vie. J’ai constaté que les enfants que l’on avait laissé jouer à ce jeu développaient de l’angoisse.

Soyez bien certaine que quelles que soient les erreurs que vous ayez pu commettre, aucune de ces erreurs ne justifie que vous ne voyiez plus vos enfants!
Les adultes peinent à croire que lorsque l’on aime ses enfants, on puisse être mis dans une telle impuissance. D’aucuns pensent que pareilles situations sont impossibles et vont immanquablement incriminer le parent rejeté. On nous a appris que l’amour pouvait soulever des montagnes. Il est hélas certains démons contre lesquels on ne peut pas lutter.
Gardez l’espoir! En général, les enfants qui ont rejeté leur mère reviennent toujours, ce qui n’est pas forcément le cas des enfants qui ont rejeté leur père.

Alain Valterio répond dans sa chronique à l’une de vos questions
Le blog d'Alain Valterio

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 18.05.2015, 14:00 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?