toolbar

Céline et Xavier Pasche
écrit le 04.01.2017 dans Japon


Un ferry pour l'île de Honshu

L'air glacial et quelques flocons de neige nous ont emmenés jusqu'à Otaru. C'est là que nous quittons la terre d'Hokkaido et ses somptueux paysages. Un lieu qui nous a profondément touchés. Nous prenons alors le ferry pour Maizuru, quelques mille kilomètres au sud sur l'île de Honshu. Les vingt heures de bateau ont débuté par un passage dans l'onsen et le sauna, une merveille de la tradition japonaise. La suite aura été plus mouvementée avec une houle qui nous a balancés fortement jusqu'à l'arrivée.

Onsen à l'intérieur du ferry

A Maizuru, la première sensation est étrange. Nous ressentons la présence des hommes, le poids de la densité humaine. Non pas que Maizuru soit une mégapole telle que Tokyo, au contraire c'est une petite ville. Mais les grands espaces d'Hokkaido nous avaient fait oublier la présence humaine, làbas la nature était reine. Nous plongeons ensuite dans la circulation. Les routes sont étroites et le trafic est intense. Nous en avons le tournis.

Pourtant, nous avons gagné une dizaine de degrés. Nayla est heureuse de courir à nouveau sur les places de jeux. Elle s'élance sur les balançoires et recommence à faire du vélo. Nous ressentons à nouveau le soleil qui chauffe notre corps. Et nous apercevons des macaques dans les forêts de bambou.

Céline


Article précédent L'hiver s'installe

 

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!