toolbar

Alain Valterio
écrit le 10.01.2017 dans Mal-être


Comment soigner ce «toc»?

Mon mari semble souffrir d'un trouble obsessionnel compulsif qui consiste à s'arracher la peau des lèvres, créant des lésions peu esthétiques mais étant surtout souvent corrélé à un mal-être.

Se peut-il qu'il s'agisse d'un "TOC" héréditaire? Puisque c'est une pratique familiale, pourrait-il simplement  s'agir d'une habitude? Quelles sont les pistes pour aider mon mari à se défaire de ces gestes? Noémie@

Réponse du psy:
Hérédité ou mauvaise habitude familiale? Personne ne peut répondre à cette question. Les avis sont partagés. Si vous voulez appeler ça un «TOC», pourquoi pas ? Vous n’aurez fait que de contribuer à cette autre mauvaise habitude que l’on a aujourd’hui, de poser des diagnostics. Poser un diagnostic peut parfois rendre malade. On appelle ça l’effet «nosébo». Et votre mari n’est pas malade…

Pourquoi s’arrache-t-on la peau des lèvres? Peut-être pour la même raison qu’on se ronge les ongles. La première habitude veut se punir d’une envie de mordre, la deuxième celle de griffer. Ce n’est qu’une métaphore, bien entendu, mais il n’en reste pas moins que les automutilations sont le signe d’une agressivité retournée contre soi-même. Peut-être que les mâles de votre belle-famille ont réussi par ce moyen à éviter de s’engueuler. Dans les religions, la mortification est un rituel qui veut chasser le démon qui vit à l’intérieur de soi. Ce sont là des coutumes qui n’ont rien de véritablement rationnelles mais qui se perpétuent à travers les siècles.

S’arracher la peau des lèvres dans votre famille, c’est une forme de rituel religieux. Vous nous faites part de la façon dont il procède tout en précisant qu’au-delà des gestes, il a le regard vague. Ce regard vague qu’il a lorsqu’il se livre à sa petite cérémonie, fait immanquablement penser à un état de transe si caractéristique dans les cultes religieux.

Que fait-on lorsqu’une personne prie? On la laisse dans sa prière. Peut-être que vous devriez vous retirer sur la ponte des pieds.    


Article précédent Partir ou ne pas partir?

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!