toolbar

Céline et Xavier Pasche
écrit le 19.10.2017


A quatre

Fibie nous a rejoints avec son énergie cristalline. Elle a une grande présence et rayonne sa douceur. Nous voilà maintenant dans le post-partum, ce que Ingrid Bayot nomme le quatrième trimestre de gestation.

Ce moment où le nouveau-né vient d'arriver sur Terre, où il passe d'une alimentation continue par le cordon ombilical à un rythme imposé par l'extérieur et dont il est totalement dépendant. Nous plongeons alors dans un temps organique, celui de la Vie qui n'appartient pas au temps linéaire. Tout est concentré sur le présent, sur la célébration et la somptuosité de la Vie, sur l'échange avec ce petit être qui vient juste de naître, sur les ressentis, les sensations et cette vague d'Amour et de Tendresse qui nous entourent. Ce temps organique est aussi concentré sur les pleurs, les demandes, l'allaitement, les couches, le sommeil. Il est aussi les questionnements, les inquiétudes, les réveils nocturnes, les remises en questions.

Une fusion entre mère et fille

Pour la maman, c'est le changement dans les hormones, dans le corps, dans la façon de se percevoir, dans le vide de son ventre, dans une première séparation avec le bébé qui faisait partie d'elle, dans toutes sortes d'émotions qui surgissent subitement. Je me sens à la fois pétillante de vie et vulnérable. En même temps, je plane vu le cocktail d'hormone de la naissance et l'allaitement.

Je vis une fragilité et je sens qu'elle est à respecter, tout comme mon corps demande à être écouté. Il faudra encore 40 jours pour que mon corps se referme de la grande ouverture de la naissance. Ce temps est précieux, il est unique. Il marque le début d'une nouvelle aventure. Je la vis dans une fusion avec ma fille. Elle dort toujours sur moi, sur mon ventre, apaisée par les battements de mon cœur. L'allaitement se met en place fluidement, jour après jour. Les questionnements sont toujours présents évidemment. Pour moi, l'allaitement est précieux. Symbolique et reflet de la relation à l'enfant, il est le miroir de ce que je vis intérieurement.

Depuis la grossesse, nous sommes accompagnées par Dominique Oppeel, une sage-femme belge, qui est notre soutien à distance, pour toutes les questions «techniques», mais aussi pour un accompagnement émotionnel et spirituel. Elle nous permet ainsi de suivre notre chemin et de trouver notre équilibre dans chaque étape de l'accueil de Fibie. Tout le travail effectué durant la grossesse a posé les bases d'une relation harmonieuse qui maintenant se met en place dans la douceur, la félicité et l'harmonie. Au fur et à mesure des jours, je me sens basculée de cette énergie complètement yin dans laquelle je baigne à de petits mouvements internes vers l'énergie yang, d'une énergie féminine d'accueil, de réceptivité et de créativité à l'énergie masculine de l'action. Soudain, j'ai à nouveau envie de faire du vélo !


Nayla passe ainsi beaucoup de temps avec Xavier, ce que la fin de grossesse avait déjà mis en place. Pourtant, maintenant, elle a besoin de moi. Un besoin qui s’apaise lorsqu'elle est reconnue dans les émotions qui l'habitent et qui parfois créent aussi quelques remous. Elle aussi un nouvel équilibre à trouver, redéfinir sa place au cœur de la famille. Nous l'accompagnons dans ce passage. Ainsi toutes les relations semblent se réinventer afin de trouver un nouvel équilibre à quatre, dans cette sensation de complétude qui nous embrasse. Un équilibre mouvant, à cultiver quotidiennement. 

Céline

Fibie nous a rejoints


Article précédent Le confinement
Article suivant Le mois des Fantômes

 

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!