toolbar

Céline et Xavier Pasche
écrit le 07.12.2017


Festival des 9 empereurs

Musique étourdissante, lumières vives, lanternes jaunes, danses des dragons, mouvements de foule! Nous sommes face à un cortège de plus de 90 chars décorés. L’ambiance ressemble étrangement à celui d’un carnaval. Nous nous laissons emporter dans la cette farandole de couleurs, dans l’alchimie des cette célébration taoïste, le festival des 9 empereurs.

Les 9 empereurs sont des seigneurs des étoiles qui président sur le mouvement des planètes. Ils sont les gardiens du registre de la Vie et la Mort. Chaque année, les dévoués, vêtus de blanc, vont chercher les esprits des empereurs vers la mer. Ils attendent patiemment, une bougie et de l’encens dans la main. Puis ils enferment les esprits dans un coffre et les ramènent à un des 90 temples de la communauté.

Le festival dure neuf jours, durant lesquelles les fidèles récitent continuellement des mantras et des prières dans les lieux sacrés. Ils ont aussi l’obligation de manger une nourriture végétarienne qui est préparée selon des rituels précis. Chaque personne est affiliée à un temple et chaque temple
fabrique un char pour aller rendre les honneurs aux esprits des empereurs. En procession, le long cortège traverse la ville durant la moitié de la nuit.

Sur chaque char, une personne est possédée par les esprits et entre en transe. Nous les voyons tremblants, parfois courants, gesticulants. Puis nous restons bouche bée. Transis. Un homme arrive avec le visage empalé, une barre de fer à travers les deux joues! Puis un autre porte un cadre de vélo à travers la bouche !

Un homme en transe porte un vélo

Selon la tradition, certains dévoués effectuent des mutilations ritualisées. En transe, ils se
transpercent des parties du corps. Cette pratique démontre la dévotion de la personne à ses
croyances. Pratique exécutée dans les temples sans anesthésie, le danger vient surtout de sa
capacité à rester sous transe, ce qui le protège des hémorragies. Certains affirment qu’à la suite de
cette pratique, les personnes sont très calmes et concentrées durant plusieurs semaines.

Nous quittons ce festival enjoué par les images lumineuses, la musique festive et le goût de la
découverte culturelle.


Xavier, Céline, Nayla et Fibie

Hommage au temple Tow Boh Keong

Le cortège s'anime pendant la nuit

"Princesses" au centre des lanternes jaunes


Article précédent La danse de l’allaitement

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!