toolbar

Raffles Place

Raffles Place, nous sommes au cœur du quartier d’affaire de Singapour. Il représente l’image symbolique de tout Singapour, de ces hauts buildings, de ces tours qui s’élèvent dans le ciel, d’une économie florissante, de cette petite île qui s’est transformée en quelques décennies en un des dragons de l’Asie. C’est ici que se trouve la statue du fameux Lion. Singapour c’est la ville du Lion. «Singa» en sanskrit signifie «lion», devenu le symbole de la nation. Certains affirment que la ville a été nommée ainsi en lien avec le tigre de Malaisie qui habitait auparavant les lieux.

Raffles Place

Les bâtiments ont des lignes innovantes, illustrant l’esprit audacieux, cette volonté de créer de nouvelles possibilités. Nous sommes étonnés de cette originalité. Ce qui nous a particulièrement fascinés sont les jardins en hauteur. Des plantes vertes et luxuriantes, des arbres, des fleurs poussent au cœur de ces tours de verre. C’est à la fois magnifique et impressionnant.

Symbole de Singapour

Ces hauts buildings illustrent aussi la densité de population de Singapour. Mais plus encore, ils sont le symbole de la grande stabilité du pays, de l’un des pays les plus développés et riches de l’Asie. Le visage de Singapour, sa propreté, est aussi lié aux nombreuses restrictions qui marquent le territoire. Des interdictions de vendre le chewing-gum à celles de laisser des détritus dans la rue, des lieux définis pour fumer aux interdictions de manger dans les bus et les métro, les amendes sont exorbitantes, faisant renoncer les plus rebelles. Et au-delà, la peine de mort ainsi que le châtiment par coup de bâton instaurent une politique de la peur. D’ailleurs, Singapour est considérée comme une dictature bienveillante, que certains appellent aussi une démocratie autoritaire, avec le parti d’action populaire dominant la scène politique depuis les années 1960, le père Lee Kuan Yew puis le fils Lee Hsien Loong comme Premier ministre. Les restrictions se sont adoucies et le gouvernement joue sur un délicat équilibre entre le contrôle politique et la liberté sociale.

Céline, Xavier, Nayla et Fibie

Toujours plus haut


Article précédent Une ville, un héritage
Article suivant Foodcourt

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!