toolbar

Foodcourt

La nourriture de Singapour est légendaire. Elle regroupe les cuisines du monde entier provenant des nombreuses nationalités présentes: cuisine malaise, chinoise, indienne, indonésienne, vietnamienne, thaï, mexicaine, française, anglaise, italienne.

Les premiers vendeurs de nourriture se trouvaient devant les échoppes

Située à quelques degrés au nord de l’équateur, les fruits tropicaux abondent. Notamment les fameux durians ainsi que les ramboutans, les mangoustines, les mangues et les fruits du dragon. Tous ces fruits sucrés profitent du climat chaud et humide. Le plat national reste le «chicken rice» des lamelles de poulet accompagnent de riz parfumé à l’ail. Originaire de Hainan dans le sud de la Chine, cette spécialité est descendue le long de la Thaïlande et de la Malaise pour arriver à Singapour transformée, avec des goûts plus épicés, notamment avec du gingembre, du soja et des piments. Devant les meilleurs stands de chicken rice, la file d’attente est impressionnante, jusqu’à plus d’une demi-heure.

Food court Lau Pa Sat

Toute la population de Singapour, des plus pauvres aux plus aisés, vient manger dans les «foodcourt» ou «hawker center». Ce sont des lieux où une multitude de stands proposent de la nourriture variée à des prix bas. Aux heures des repas, ils foisonnent de monde. Il y a toute une histoire avec les foodcourt. De nombreux marchands ambulants proposaient de la nourriture de rue pour répondre aux besoins des travailleurs qui n’avaient pas le temps de cuisiner. Le gouvernement a voulu désengorger les rues de la foule et de tous ces marchands et les a regroupés dans des lieux uniques. D’abord à l’extérieur, puis sous les avants-toit des maisons et finalement au rez-de-chaussée de certains immeubles. Le foodcourt est né. Nous en profitons pour aller déguster une nourriture épicée aux mille saveurs dans cette ambiance foisonnante.

Intérieur du Food court de Maxwell

Nous apprenons aussi avec surprise que tout le réseau d’eau de Singapour est potable. Pourtant l’eau reste un des défis majeurs de la mégapole. La majorité provient de réservoir qui se trouve à Johor sur le sol Malaysien. Le gouvernement met pourtant en place deux autres approvisionnements, la NEWater, 1 % de l’eau potable, qui recycle les eaux usagées. La désalinisation de l’eau de mer et le deuxième procédé.

Xavier, Céline, Nayla et Fibie

Vendeur de café traditionnel


Article précédent Raffles Place
Article suivant Buddha Tooth Relic Temple

 

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!