toolbar

Alain Valterio
écrit le 11.01.2018 dans Rêves


La petite fille et l'araignée

J'ai fait ces deux rêves

Premier rêve: C'est la nuit, je suis sur une terrasse, devant une veranda, ma soeur est assise derrière la veranda. Près de moi se tient une petite fille et je vois que se tient sur sa main une araignée qui est horrible, repoussante et qui semble dangereuse. Je dis à la petite fille le danger qu'elle encourt à prendre cette araignée dangereuse dans la main. Mais la petite fille me répond que non elle ne risque rien, au pire quelques traces rouges mais qu'elle ne va pas en mourir.

Deuxième rêve: C'est la nuit, je me trouve à nouveau sur une terrasse, il y a à l’intérieur de cette maison un enfant de moins de 2 ans, seul. Fille ou garcon je ne sais pas. Je suis dehors et je discute avec une amie, c'est son enfant qui se trouve dans la pièce. A un moment donné elle me propose de rentrer dans la maison pour ne pas laisser sa fille seule. C'est alors que je vois une immense toile d'araignée qui recouvre toute la façade de la maison. C'est une vieille toile d'araignée, poussiéreuse, dans laquelle des moutons de poussière viennent s'accrocher. L., 38 ans.

La réponse du psy

Dans chacun de ces deux rêves, on retrouve le même thème, celui de la nuit et celui de l’araignée. On y voit en outre un petit enfant. Dans les deux rêves l’enfant est menacée par une araignée. L’araignée est par excellence le symbole de l’emprise de la mère. S’agit-il de la possessivité de la mère que vous êtes ou de celle que votre mère a eu avec vous ? Je ne peux évidemment pas le savoir. De toute façon, ce thème de l’emprise est important dans votre psychologie. S’agit-il de l’emprise que vous cherchez à avoir sur les autres, ou celle qu’ils ont sur vous ? En général, ça va de pair. La question mérite d’être éclaircie puisque ces deux rêves se déroulent la nuit. Ce ne devrait pas être trop difficile puisque dans le deuxième rêve, vous êtes en compagnie d’une amie. L’amie symbolise une ressource, l’associée sur le difficile chemin de l’individuation, les énergies de soutien.

 


Article précédent Le courage de Chateaubriand

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!