toolbar

Céline et Xavier Pasche
écrit le 09.05.2018 dans Japon


Tout sur les vélos

Être nomades c’est avoir toute notre maison avec nous, sur nos vélos. Pourtant, les montées d’Okinawa sont remarquables, atteignant souvent les 10 %, parfois les 15 %.

     ⁃ « Je ne vais pas y arriver, nos vélos sont beaucoup trop lourds », je soupire. Le bas du dos tire, les muscles des cuisses hurlent...

Nos vélos sont trop lourd

L’effort est tel qu’il nous faut zigzaguer le long de la route pour pouvoir les gravir. Avec le poids et la lenteur avec laquelle nous avançons, c’est un véritable défi de rester en équilibre, surtout lorsque Nayla chahute sur son vélo ou dans la charrette.

La réalité s’impose. Nos vélos sont beaucoup trop lourds, nous sommes à environ 200 kg de bagage, vélos y compris. Le grand tri s’impose. Une fois encore, nous devons nous alléger, simplifier notre vie, prendre uniquement l’indispensable. Un essentiel qui doit pourtant nous permettre de vivre notre vie de nomade sans subir le manque. Après les quelques montées, le tri se fait facilement, pas d’état d’âme.

Les montées peuvent atteindre les 15%

Et même si les quelques kilos gagnés ne modifient pas réellement la difficulté des montées, nous savons que petits à petit le corps va s’habituer à transporter ce poids.

Céline


Article précédent Okinawa, la base américaine
Article suivant Le Cap de Zanpa

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!