This presentation requires the Adobe Flash Player. Get Flash!

«J'adore l'irrévérence»

Johnny Depp excelle dans la peau de Jack Sparrow. Rencontre avec la star de «Pirates des Caraïbes: la Fontaine de Jouvence».

S’il est un rôle qui colle à la peau de Johnny Depp, c’est bien celui du capitaine Jack Sparrow. Adulé par le grand public, le pirate déjanté et poilant de la saga Pirates des Caraïbes a raflé près de trois milliards de dollars au box-office.

Le comédien de 47 ans n’a pas hésité à rempiler pour un quatrième épisode, pour un cachet estimé à 30 millions de francs. «J’adore le fait de pouvoir dire et faire des choses qui ne sont pas normalement permises à l’écran, être aussi irrévérencieux et absurde que je le souhaite», s’emballe-t-il, en promo dans un palace londonien.

En costume décontracté, cheveux courts et chapeau sur la tête, le regard abrité derrière des lunettes teintées, l’Américain est courtois, drôle parfois, mais peu bavard. Pas de questions d’ordre privé, nous a prévenus une attachée de presse.

«Tous les personnages que j’ai incarnés dans ma carrière sommeillent en moi. Je pourrais assez facilement les réanimer», observe l’égérie de Tim Burton, abonné aux rôles de marginaux et d’excentriques. «Avec le capitaine Jack, je ne dois faire aucun effort. En fait, il surgit même dans ma vie quotidienne. Je dépose mes enfants à l’école et il pointe le bout de son nez!»

Papa comblé de Lily-Rose (11 ans) et Jack (9 ans), le compagnon de Vanessa Paradis est le héros de nombreux enfants, mais il ne s’érige pas en modèle. «Ma seule responsabilité est de les divertir et d’essayer de les faire rire. Si un pirate est trop sage, il va probablement se faire jeter par-dessus bord!» remarque-t-il avec humour.

Musicien manqué, promu coqueluche des adolescentes à la fin des années 1980 grâce à la série 21 Jump Street (bientôt un film dans lequel il fera une apparition), l’acteur cultive une précieuse amitié avec Keith Richards.

Le guitariste des Stones, qui a inspiré le look et le maniérisme de Jack Sparrow, joue d’ailleurs à nouveau le père du pirate dans La Fontaine de Jouvence. «Il m’a fallu onze ans pour trouver le courage de toucher une guitare en sa présence. Il y a des choses sacrées», conclut la star.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publication:
mercredi 01.06.2011, 12:11 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?