1 von 2


«La Prairie» à Berne: une lumière dans la nuit pour Johanna Utz et tant d’autres, qui peuvent y apprécier une soupe bien chaude.

«2 × Noël»: fêtes et solidarité

Près de 75 000 personnes vont offrir un cadeau dans le cadre de l’action «2 × Noël». Les convives de La Prairie notamment, à Berne, en profiteront.

La nuit est tombée. Berne s’apprête à tirer les rideaux et à baisser les stores. Les fenêtres s’allument. De l’une d’elles s’échappent un air de guitare et des voix joyeuses. C’est Robert qui donne un concert. Voilà pour la musique. La déco et l’ambiance sont le fait de Lisette Steiner et de tous ceux qui, comme elle, vont et viennent à La Prairie. «Ici, il y a de la place pour tout le monde, du pape au chômeur», clame cette Valaisanne qui connaît chaque convive par son prénom.

Classée monument historique, la maison de La Prairie est mise à disposition gratuitement par la paroisse de la Trinité. On y rencontre des gens malmenés par la vie, comme Robert: «Ici, la cuisine est si bonne que je me ressers quatre fois!» avoue-t-il. S’il peut manger d’un aussi bon appétit, c’est aussi grâce à l’engagement d’une soixantaine de bénévoles, qui font bouillir la marmite. C’est aussi grâce à vous, chers lecteurs, qui participez au ravitaillement. A cette époque de l’année, en effet, quelque 75 000 Suisses préparent un cadeau supplémentaire. Ils y mettent de l’huile, du sucre, des pâtes, du chocolat, de la farine et d’autres denrées qu’on peut conserver longtemps. Reste à coller une étiquette «2 × Noël» et à l’apporter à la Poste, qui se charge de l’expédier gratuitement.

«

«Chez nous, il y a de la place pour tous, du pape au chômeur!»»

Lisette Steiner, collaboratrice à La Prairie.

Tous les colis arrivent à la centrale de la Croix-Rouge suisse, où 1000 bénévoles déballent et trient. Par l’intermédiaire de sections cantonales de la Croix-Rouge, ces denrées profitent à des soupes populaires, des homes pour personnes âgées, des familles dans le besoin, des institutions sociales. Parmi ces destinataires donc, le foyer La Prairie. Coop aussi s’engage pour cette action (voir ci-contre).

Robert a rangé sa guitare dans l’étui. De la cuisine arrivent des effluves de gratin dauphinois, de haricots et de jambon. Chaque équipe de cuisine fait preuve d’imagination et de zèle pour mitonner de bons petits repas. Le menu coûte toujours 5 francs. Ceux qui n’ont pas l’argent peuvent donner un coup de main aux bénévoles.

Chaque jour, une cinquantaine de personnes s’attablent à La Prairie. Dont Johanna Utz. A 84 ans, elle incarne cette fraternité, qui est l’âme de l’institution. «Autrefois, raconte-t-elle, j’ai moi-même travaillé ici.» L’âge et une attaque cérébrale l’ont fatiguée. Aujourd’hui, elle est assise parmi les convives. Comme la plupart, elle n’est pas là que pour le repas bon marché: «Il y a de la vie à La Prairie!»

Après le départ de ses enfants et le décès de son mari, la solitude s’est installée dans sa vie. «Je viens ici pour revoir des connaissances, rencontrer des gens et profiter d’un si bon accueil», résume-t-elle. Entre les bons petits plats, les parties de cartes, les jeux, la lecture, la peinture et la musique, des gens aux parcours très différents se côtoient à La Prairie. Ils y trouvent des repas sains et savoureux, mais aussi un accueil chaleureux, l’impression d’être attendus, acceptés, bienvenus. La Prairie offre non seulement de quoi remplir l’estomac, mais aussi la possibilité de faire le plein d’amitié quand on en a besoin.

www.laprairiebern.ch

«Les denrées vont à ceux qui en ont besoin»

Béatrice Rohr, coordinatrice chez Coop pour «2× Noël».

Béatrice Rohr, coordinatrice chez Coop pour «2× Noël».
Béatrice Rohr, coordinatrice chez Coop pour «2× Noël».

Coordinatrice chez Coop de «2 × Noël», Béatrice Rohr explique pourquoi le détaillant participe à cette action.

La Croix-Rouge suisse, les homes pour enfants et pour personnes âgées, les soupes populaires, les familles en difficulté: voilà qui ne fait pas foncièrement partie des compétences clés de Coop, pourrait-on penser. Ce n’est cependant pas l’avis de Béatrice Rohr, qui coordonne l’engagement de Coop dans l’action «2 × Noël»: «Les êtres humains et la solidarité sont au cœur de cette action. «2 × Noël» répond à une préoccupation prioritaire de Coop.»

Mais pourquoi cette action plutôt qu’une autre? «Parce que nous savons clairement qui reçoit les denrées: des personnes qui en ont besoin. La Croix-Rouge garantit que les biens ne sont pas détournés.»

Coop offre chaque année 80 à 100 tonnes de denrées alimentaires, de produits de toilette, d’articles pour enfants et de friandises à l’action «2 × Noël». «Nous adaptons la marchandise à la demande de la Croix-Rouge et couvrons par nos dons plus d’un tiers des besoins», précise Béatrice Rohr.

www.reseausoja.ch

C’est facile

L’action «2 × Noël» débute le 24 décembre 2012 et prendra fin le 12 janvier 2013. Entre ces deux dates, apportez simplement votre colis à la Poste (pas besoin de l’affranchir). Vous pouvez aussi acheter un cadeau virtuel de la valeur de votre choix. La moitié des marchandises récoltées est remise à des personnes dans le besoin en Suisse, par le biais des sections cantonales de la Croix-Rouge. L’autre moitié est acheminée vers les régions oubliées d’Europe de l’Est: Ukraine, Moldavie, Bosnie-Herzégovine.

Deux possibilités:

  • acheter un colis en ligne sur www.2xnoel.ch
  • préparer un colis vous-même. C’est très facile:

Emballez dans un carton des denrées non périssables, des produits d’hygiène, des articles pour enfants en bas âge, des chaussures en bon état ou des fournitures scolaires. Déposez votre paquet au bureau de poste le plus proche. La Poste Suisse achemine les colis gratuitement jusqu’à la Croix-Rouge suisse, où des bénévoles trieront leur contenu par catégories d’articles.

www.2xnoel.ch
Franz Bamert

Rédacteur

Photo:
Philipp Zinniker
Publication:
lundi 17.12.2012, 11:29 heure

Publicité