Ils ont tous inspiré Icare…

Qui, parmi les hommes, n’a pas partagé le rêve d’Icare, voler tels les oiseaux? Et d’où viennent-ils, ces volatiles, que nous enfermons aussi pour notre… «plaisir»?

Image de synthèse du premier oiseau officiellement connu: l’«Archae-opteryx».

Image de synthèse du premier oiseau officiellement connu: l’«Archae-opteryx».
Image de synthèse du premier oiseau officiellement connu: l’«Archae-opteryx».

Appelé Avibase, un recensement des oiseaux de la planète bleue signale 10 000 espèces et 22 000 sous-espèces. En admettant que tous les ailés n’aient pas été découverts, il y a peu de chances qu’on dépasse ce chiffre, plus de mille espèces étant actuellement menacées d’extinction.

Pollution, fragmentation des habitats, changements climatiques, en étant les principaux responsables, désignent le comportement de l’homme. Lequel grand prédateur du monde vivant rêve toujours de réussir là où Icare s’est brûlé les ailes. Certes, il a inventé l’avion… maigre consolation qui ne lui offre ni les couleurs chatoyantes des plumages, ni la capacité des oiseaux à planer au-dessus des terres et des mers, encore moins leur fabuleuse aptitude au voyage, sans autre moyen que leur propre corps. Et s’il est difficile de trouver des informations précises concernant leur origine, les chercheurs estiment qu’un million et demi à deux millions d’espèces ont traversé l’histoire de la terre, depuis celui qu’ils prenaient jusqu’à l’an dernier pour leur ancêtre, l’Archaeopteryx, genre de mini dinosaure à plumes, qui voltigeait à l’époque du jurassique (il y a environ 145 à 200 millions d’années)…Avant-hier, quoi!

Or, en juillet 2011, coup de tonnerre dans le ciel aviaire: la revue Nature publie un article de paléontologues chinois, dont le professeur Xing Xu, qui ont découvert, sur territoire chinois, le fossile d’une sorte de poulet, qui laisse penser que c’est parmi les Epidexipteryx, Jeholornis et Sapeornis qu’il faut désormais chercher l’aïeul de nos ailés. Querelles de spécialistes en vue!

En attendant que grand-papa cui-cui révèle sa tête à bec, les humains ont encagé bien des emplumés, pour leur chant, leurs teintes, pour une compagnie qui prive nos amis à deux pattes de liberté. Du coup, certains oiseaux, comme le perroquet ou certaines perruches, se révèlent très attachés à leur maître. Un peu de patience, vous saurez tout sur l’amour des ailés!

Jeu et… miam-miam!

Certes, le chat a de la patience… Mais qu’en est-il lorsque sa proie n’est pas vivante et à  traquer, mais inanimée, posée à deux griffes de son museau? Trouvaille: le Labyrinthe Senses pour aliments/Cat It offre à nos félins de salon un astucieux dérivatif à la chasse en extérieur. Cette espèce de tour pleine de trous séduit les félins, les agace, les titille, développe leur intelligence, pour un résultat qui n’est pas négligeable dans leur tête d’affamé permanent: une récompense sous forme de croquette, miam! Mais pour la gagner, ils doivent glisser une patte dans la tour labyrinthe pour en faire tomber une friandise au pied de l’objet. Sacré travail de réflexion. Le niveau de difficulté peut être réglé par le maître, qui passe lui aussi de bons moments à observer la finesse de déduction de sa panthère bonsaï. Testé pour vous, le labyrinthe vaut bien ses 25 à 30 euros sur Internet, sinon vendu chez www.qualipet.ch (sous nouveautés) 39 fr. 90.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Keystone
Publication:
lundi 07.05.2012, 10:53 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?