pas un chien, on l’éduque. Et quelle que soit sa taille, son éduca-tion se fonde sur les mêmes principes de base.

Permis de vivre avec un chien

Depuis 2008, la législation suisse oblige les propriétaires de chien à passer un permis. L'avis de Mikaël Villard, éducateur canin et grand connaisseur des chiens.

Après plusieurs drames et d’innombrables morsures impliquant des chiens, Berne a voté l’obligation d’obtenir un permis pour chien, afin de promener Médor en toute sécurité. Celui-ci s’obtient après avoir suivi des cours théoriques et pratiques, tel le permis de conduire. Huit heures pour tout comprendre de votre clebs, ça n’est pas cher payé (attention, parfois ces cours sont hors de prix!), et pourtant, ça renâcle du côté des maîtres…

Educateur canin, Mikaël Villard connaît la bête mieux que quiconque. D’abord parce qu’il en a cinq; ensuite parce que son job, c’est homme à tout faire à l’Oasis des Vétérans, en Gruyère, un refuge pour pépères largués, malades ou maltraités. Sa formation lui permet de donner les fameux cours, et sa clientèle se recrute surtout parmi les personnes âgées qui adoptent un animal à l’Oasis. Alors, utile ou non, le permis pour chien? «Je fais partie de la Fédération romande de cynologie, renseigne Mikaël. Nous axons surtout les cours sur la communication et l’apaisement. Bien des personnes font tout faux en voulant être sympas avec leur chien. Par exemple, j’ai une chienne que les câlins rendent nerveuse. Il suffit d’apprendre à connaître les signes émis par l’animal pour décrypter son comportement. Vous appelez un chien, il vient en traînant. Ça n’est pas pour vous embêter, c’est qu’il est anxieux! Vous lui criez dessus? Il aura encore plus peur la prochaine fois et ralentira d’autant. La posture, la voix peuvent l’inquiéter. Pas toujours évident pour l’humain…»

Notre spécialiste constate que les maîtres les plus râleurs qui se présentent aux huit heures de sensibilisation finissent toujours par se laisser prendre au jeu. Jeu, voilà un mot que votre fin limier partagera volontiers avec vous: alors souriez, vous savez enfin pourquoi votre toutou aboie quand la caravane passe! Maintenant, vous pouvez y remédier pacifiquement.

Fédération romande de cynologie

Trouvée dans une poubelle

Imaginez un paisible hameau du Plateau. Un jour d’été, une habitante ne trouve plus son alliance. A peine plus tard, sa voisine égare une boucle d’oreille sertie d’une émeraude, sa sœur peste contre la femme de ménage qu’elle accuse de lui piquer les cuillères à café. Et l’on signale le stylo-plume du maire, envolé lui aussi. La population se regarde de travers, s’accuse tacitement, l’atmosphère est lourde comme une journée d’orage. Parmi les plus curieuses disparitions, un gant de cuir fin, le tricot d’une vieille dame au parc, une montre sur une table de jardin, une plaquette de médicaments. Mais que fait la police? Elle se moque de ces broutilles, alors que l’ambiance du village dégénère. C’est la môme de l’instit qui élucide le mystère: elle a vu des oiseaux bleu et noir et bleu et blanc entrer dans la villa d’à côté et en ressortir avec des objets dans le bec. Ni une ni deux, des ornithologues partent à la recherche du trésor. Tout est là, dans le nid des pies, le magot est mieux gardé qu’à la banque du coin!

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Prisma
Publication:
mardi 05.06.2012, 13:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?