Il a disparu…

Le coquin à quatre ou deux pattes qui partage votre vie a pris la poudre d’escampette? Surtout, pas de panique.

Comme nul n’est censé ignorer la loi, sachez que si vous vous trouvez nez à museau avec un animal perdu, vous avez le devoir de lui porter assistance. Il suffit de trouver un vétérinaire ou un poste de police, qui découvrira l’adresse de son maître, grâce au lecteur de microship (ou tatouage pour les chiens avant 2007). Si la bestiole n’est pas recensée, au moins aura-t-elle de cette manière une chance d’être un jour adoptée par une personne responsable de ses actes.

Avec l’explosion du nombre d’animaux de compagnie au cours de ces vingt dernières années, et grâce à Internet, des systèmes efficaces permettent d’annoncer l’animal perdu ou trouvé. Ainsi www.stmz.ch (Centre suisse d’appels pour animaux) et www.anis.ch (Animal Identity Service AG, en plusieurs langues) permettent de signaler et de rechercher le fugueur. Plateforme où nos compagnons égarés sont inventoriés dès que l’association en a été avertie: www.stmz.ch, avec photo si possible. Joignable 24 h/24, très consultée, elle enregistre plus de 300 000 visiteurs par an et place sur le Net plus de 11 000 avis. Plusieurs numéros de téléphone sont à disposition: avis de découverte 0848 357 358; avis de disparition 0900 357 358; adresses pour les animaux 0900 357 357. Même les nuls en galipettes informatiques comprennent tout, tant le site est ludique, simple et agrémenté de dessins sympas.

www.anis.ch est une banque de données nationales pour les animaux de compagnie marqués, soutenue par les vétérinaires et diverses associations animales. Que vous ayez perdu ou trouvé oiseau, chien, chat, reptile, rongeur, un coup de fil, c’est si facile:
au 031 371 35 30 ou au 0900 55 15 25. Il y a même un numéro atteignable depuis l’étranger: +41 900 55 15 25. N’oublions pas un troisième site: www.animal-perdu.ch qui diffuse également des petites annonces: animal perdu 0900 848 820; animal trouvé: 0848 848 820.

Enfin, ne pas négliger le bon vieux truc élémentaire: photo et description de votre compagnon en goguette sur papier A4, à placarder dans le quartier. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées et numéro(s) de téléphone…

Sauvé par un voyeur à jumelles

La page A4 avec photo couleur montrait un lapin angora noir et blanc, dit Crapule, touffes de poils en éventail, on aurait dit une peluche. Perdue, la peluche. Marie et Romain, ses maîtres, l’avaient cherché partout, appelé, mis une annonce dans le journal. Marie était désespérée, imaginant le pire. Trois semaines passèrent, quand un appel les tira du repas du soir. «Je vois votre lapin, disait la voix autoritaire. Rendez-vous rue Machin au numéro 18.» Ebahi, le couple enfila veste et chaussures et suivit la voix qui avait rappelé sur le portable, il n’était pas question de discuter. Ils se rendirent sur place, entrèrent dans la courette privée, l’autre expliquait qu’il fallait se rendre au fond du jardin… Marie fouilla, mais ne trouva rien. Romain explosa au téléphone. «Taisez-vous!, commanda à nouveau la voix, je le vois de mon balcon, avec mes jumelles je surveille le quartier, il est là… un peu plus à gauche, dites à votre femme, sous les bambous, avancez encore…» Vivant et affamé, Crapule était là en effet. Sauvé par le voyeur du balcon.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Getty images
Publication:
lundi 25.06.2012, 11:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?