Le poivron ne se contente pas d’une forme ni d’une couleur.

Poivron: une saveur douce

De la même famille que le piment, il fut découvert par Christophe Colomb. Ce légume peu calorique se prête à de nombreuses préparations.

Originaire d’Amérique du Sud, le poivron a d’abord été domestiqué au Mexique, où l’on a retrouvé des graines vieilles de 5000 ans. Aujourd’hui, il est présent sur toute la planète (la Chine en est le premier pays producteur devant le Mexique et l’Espagne). Ce légume à la saveur douce entre dans la composition de salades. Il est indispensable à la ratatouille, au gaspacho et au goulasch. Les Italiens en sont de grands amateurs, qui le préparent par exemple en peperonata (poivronnade) avec des tomates et traduisent l’expression «devenir rouge comme une tomate» par «devenir rouge comme un poivron».

En Norvège, le poivron cuit accompagne en coulis le saumon fumé, mixé avec de l’huile (d’olive), du vinaigre balsamique et de l’aneth. Au Maroc et ailleurs, on le farcit avec de la viande hachée et du riz. Il se mijote aussi à l’huile d’olive, parfumé au safran et au cumin et arrosé de jus de citron. A consommer chaud, tiède ou froid. On peut, en fin de cuisson, y mélanger des œufs cassés. Avec du citron, du sucre, du safran et du poivre, le poivron se transforme en confiture. Les vertus de ce légume tantôt vert puis rouge, tantôt orange ou encore jaune sont multiples. Il est pauvre en calories et riche en fibres, ainsi qu’en vitamines A et C. Il est plus digeste pelé.

mtpp

Nicolas Poinsot

Profile ton réseau

Photo:
Ferdinando Godenzi, Beatrice Thommen-Stöckli
Styling:
Barbara Ettlin
Publication:
lundi 09.07.2012, 11:33 heure