Selon une légende iranienne, le groseillier est à l’origine de l’espèce humaine.

Perles rouges de nos jardins

Cette baie rouge, parfois rose ou blanche, est aussi appelée raisinelet dans l’Arc jurassien, mais toujours groseille à maquereau en France.

Les pépins du raisinet sont minuscules. Ils sont peu caloriques, riches en vitamines A, B et C et en fibres. De la même famille que le cassis ou la groseille, ils se distinguent par une très forte acidité.
Dans Où vont mourir les oiseaux, l’auteur romand Jacques Chessex le constatait ainsi: «C’est fou ce que ces raisinets peuvent être acides dans la grande chaleur de dix heures. On goûte, tout de suite on fait la grimace, la pulpe du fruit écrasé entre les dents nous fait frissonner.» Ces petites boules juteuses doivent être égrenées avant de devenir gâteau, tarte meringuée, confiture, gelée, papet, d’être mélangées à du yogourt, de colorer un bircher ou une salade de fruits…

La patience qu’on leur témoigne sera récompensée, car ces baies estivales sont censées protéger du diable et autres esprits démoniaques. Mais l’on dit aussi que les jeunes filles en fleur qui en abuseraient deviendraient des épouses jalouses… Peut-être accorderez-vous plus de crédit à cette légende iranienne. Elle attribue au groseillier l’origine de l’espèce humaine: Maschia et Maschiana sortirent d’un groseillier qui se scinda en deux lorsque la déesse Ahuramazda y eut versé une âme. Les esprits cartésiens retiendront que la groseille à maquereau donna son nom au verre groseille (ou rubis doré). Produit avec ajout de chlorure d’or, il présente une couleur qui diffère selon la face éclairée.

mtpp

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Ferdinando Godenzi, Beatrice Thommen-Stöckli
Styling:
Barbara Ettlin
Publication:
lundi 30.07.2012, 09:00 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?