Des médailles en chocolat

Par Isabel Pérez, conseillère pédagogique

Je voulais y échapper et vous épargner le refrain relatif à la rentrée scolaire, mais je suis tombée dans le piège. Alors que je lisais le dernier roman d’Olivier Adam, Les lisières, j’ai fait comme bien des élèves. J’ai soudainement pensé à autre chose; à ce que l’on exige des enfants durant leur scolarité. Lisez plutôt: «On est ce qu’on peut. On a le devoir de l’être de son mieux, mais enfin, on est ce qu’on peut.»

N’est-ce pas d’être plus que ce que nous sommes que l’on nous demande, que l’on veut? Au besoin, n’en vient-on pas parfois à user ou abuser de substance pour nous arranger… un peu? Tel Lance Armstrong et les médailles qu’il a dû rendre parce que d’aucuns et lui-même se sont mis en tête qu’il serait plus que ce qu’il pouvait être. Si je ne le connais pas personnellement, je me dis qu’il aurait ­peut-être été bredouille, Lance, et de nombreuses fois, sans ses cachets. Néanmoins, qui aurait pu lui retirer cette authentique part de lui-même? Et jusqu’où l’aurait-elle mené, pour de vrai?

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publication:
lundi 10.09.2012, 12:42 heure

Biceps.ch a fait peau neuve: découvrez son nouveau look en exclusivité!

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?