L’actrice Nina Bühlmann joue les paysannes et ramène les chevaux à la ferme.

La vie comme dans une ferme bio

Du crottin à la rose

Pour son rôle dans la pub de Coop Naturaplan, l’actrice Nina Bühlmann s’est préparée dans une ferme bio du Val Poschiavo.

Un troupeau de chevaux qui trotte le long du lac et qui est mené par Nina Bühlmann et Claudia Lazzarini est une scène assez réelle. Ce n’est pourtant pas une fiction. Il s’agit tout simplement du quotidien de la ferme bio Al Canton.
aaa

aaa

Si la rencontre entre l’actrice et la paysanne bio n’est pas le choc de deux mondes que tout oppose, Nina et Claudia doivent d’abord apprendre à se connaître. «Elle a les pieds sur terre», reconnaîtra la paysanne après coup, c’est-à-dire après la fenaison, le nettoyage de l’écurie et le travail dans les champs de plantes aromatiques.

a

Au fil de son séjour dans la ferme bio Al Canton, Nina éprouve un respect grandissant pour les journées de travail interminables, l’engagement physique inconditionnel de chacun et la tendresse avec laquelle Claudia s’occupe des chevaux. Elle admire aussi le travail que fournissent les filles de l’éleveuse, dont la plus âgée est étudiante. C’est tout naturellement que Luisa, Sophia et Elena assument certaines tâches de la ferme.

Les habitants de la ferme s’occupent de 27 chevaux, d’une quarantaine de variétés de plantes aromatiques et de 30 hectares de terre, dont 27 très pentus. Sans oublier 360 rosiers de la variété Rose de Rescht.

Artiste pluridisciplinaire, David Charles a encore ajouté une corde à son arc. Il vient de partager la vie d’une famille paysanne. Rencontre au Val-de-Ruz.

Il n’a pas fallu longtemps à David Charles pour se rendre compte que le métier d’agriculteur n’a pas grand-chose à voir avec sa vie d’artiste pluridisciplinaire. Agé de 31 ans, le Neuchâtelois, marié et père d’un petit garçon de 2 ans, baigne dans la musique: «Musicien et danseur, je fais de la musique au sein d’un groupe et en solo. Je compte aussi quelques contributions théâtrales à mon actif.»

En ce matin de juillet, David Charles a quitté les planches pour le plancher des vaches. Il partage depuis la veille la vie d’une famille paysanne du Val-de-Ruz (NE). A Cernier, il a été accueilli par Danielle Rouiller, ingénieure agronome diplômée de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. Le premier jour a été marqué par les travaux liés au bétail, notamment la traite et les fenaisons.
Aujourd’hui, tous deux prennent la direction de la Vue-des-Alpes où une partie du bétail passe l’été sur les pâturages. La paysanne tâche de rendre une petite visite quotidienne à son bétail. Elle s’arrête au bord d’un pré accueillant un beau troupeau de génisses. Ces dernières viennent aussitôt à la rencontre des deux visiteurs. Le temps de vérifier que tout se passe bien, il faut déjà songer à repartir. Mais pas les mains vides. Danielle Rouiller profite de ses visites pour arracher une partie des rumex qui s’acharnent à coloniser le sol. «Je redescends chaque fois avec deux sacs pleins. C’est la seule façon, en bio, de supprimer les indésirables.»

De retour à la ferme, David Charles passe quelques instants aux commandes du tracteur, avant de repartir dans les champs. Danielle Rouiller l’emmène près d’une culture d’épeautre bio. Tous deux se mettent à arpenter systématiquement le champ. Il faut vérifier qu’il n’accueille pas de mauvaises herbes et, le cas échéant, les arracher. Un travail qu’a apprécié David Charles: «Parcourir ce champ d’épeautre m’a donné un sentiment de liberté, d’apaisement. C’est quelque chose que je referais volontiers.»
C’est sans doute son meilleur souvenir. «Il y a des choses que j’ai trouvées plus pénibles, comme la traite des vaches ou le nettoyage des bouses… Je me rends compte qu’être paysan demande un investissement personnel énorme. C’est un choix de vie, sept jours sur sept. Au niveau horaire, c’est très lourd, même si l’on a une sorte de sentiment de liberté.»

Aujourd’hui, David Charles a retrouvé le monde musical. Il travaille sur un titre qu’il présentera pour le prochain concours Eurovision. Sa chanson s’appelle Freedom…

Télécharger la musique et regarder le spot

Télécharger la musique et regarder le spot

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!



Les derniers commentaires

Rita Rolle a écrit il y a deux mois
Vieux habits encore bien utiles
à Payerne et Estavayer-le-Lac ... 
Kassi a écrit il y a deux mois
Recharger les batteries
Hey, Deb, that is really inter ... 
Bayle a écrit il y a deux mois
L’ouvrage du siècle
This info is the cat's paamsaj ... 
Maribeth a écrit il y a deux mois
​​Gourmets: ce que les chats achèteraient
BS low - rantioality high! Rea ... 

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?