Même les oiseaux en raffolent.

Pain artisanal: le sel de la vie

Bien avant la pomme de terre, le riz ou le maïs, le pain a joué un rôle essentiel dans notre alimentation.

Depuis que l’homme est cultivateur, le pain est un aliment de base. Son besoin, comme celui du sel, est estimé de première nécessité. Tous deux ont d’ailleurs longtemps été soumis à réglementations, droit de banalité (pour l’utilisation du four banal) pour l’un, impôt appelé gabelle pour l’autre. Encore dans les mémoires, l’expression «tu gagneras ton pain à la sueur de ton front», se réfère à la Bible. C’est l’une des nombreuses traces qui témoignent que le pain, tout comme le vin, imprègne la civilisation judéo-chrétienne. Le pain ne se jette pas. Il se garde, destiné à servir de friandise aux chevaux ou aux
lapins. Au mieux, il se transforme en chapelure ou se cuisine. Preuve en sont les multiples recettes de «pain perdu» (avec des œufs et du lait ou, en version italienne, avec du vin rouge).

Noir ou blanc, le pain se décline aujourd’hui en une très grande diversité; il peine pourtant à (re)trouver sa place au cénacle des aliments indispensables. Dans le sac du randonneur, la barre énergétique remplace le plus souvent le quignon. Dans celui du pique-niqueur, la miche brille parfois par son absence. Au matin du dimanche cependant, lorsque l’heure du coucher n’a que de peu précédé celle du potron-minet et que la grasse matinée s’est imposée, nombreux sont ceux qui bénissent le congélateur et le micro-ondes, garants de la presque immédiateté de savoureuses tartines.   mtpp

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Ferdinando Godenzi, Beatrice Thommen-Stöckli
Styling:
Barbara Ettlin
Publication:
lundi 24.09.2012, 11:32 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?