Je veux un aquarium

Ah oui? Eh bien, vouloir est une chose. Pouvoir en est une autre. Introduction…

Ah, la vie dans les aquariums! Pas si simple… Vous avez vu des poissons aux couleurs éclatantes, et rêvez d’une déco vivante dans votre appartement. Consulté, Jean-Bernard Borruat, étudiant à Porrentruy et incollable spécialiste des enfants de Neptune, précise: «Avant d’acheter un aquarium, je conseille la lecture de quelques ouvrages concernant le sujet.» Selon lui, il est recommandé de se rendre dans une animalerie afin d’observer les nageurs à sang froid dans leur sweet home et de s’entretenir avec le vendeur: «S’il est incapable de vous donner les noms scientifiques et la provenance des poissons, c’est qu’il n’y connaît rien.»

Ce premier test passé, choisir l’eau douce ou l’eau de mer. En Suisse, le public choisit naturellement l’eau douce. Les poissons, c’est cher, un animal à quelques francs ne tiendra pas le coup: trop fragile. «Beaucoup d’amateurs se découragent, croyant qu’il suffit de remplir un bac et d’y déposer le poisson.» Or un aquarium est un nouveau biotope qui doit se construire, un mois est nécessaire à son démarrage: c’est le cycle de l’azote. On choisit des plantes, refuge important pour les futurs locataires, des cailloux – pas n’importe quoi, le calcaire par exemple se dissout et fait monter la dureté de l’eau – et on introduit un poisson nettoyeur qui «poutze» sable, verre, feuilles, cailloux, maintenant ainsi la santé de la maison. Quand le pic des nitrites est passé (contrôle vivement conseillé), on introduit les petits nageurs pour lesquels on
a craqué, «pas plus de cinq ou six pièces au début», conseille notre maître ès écailles, puis davantage au fil des mois.

La clé de la réussite se décline en quelques points: pas trop de nourriture. Les flocons jetés dans l’aquarium doivent disparaître, avalés en trente secondes, voire une minute, sinon, ils pourrissent au fond; une lampe est allumée douze heures par jour; un chauffage maintient l’eau à une température moyenne de 25 degrés. Enfin, à peine 10% de cette eau est remplacée toutes les trois semaines. Il faut maintenir les bactéries qui participent à l’équilibre de ce grand et mystérieux bocal qu’est l’aquarium.

S’occuper d’un aquarium et de ses locataires est un travail délicat, qui requiert certaines, sinon beaucoup de connaissances. Soigner ses poissons doit être une passion, sinon, ce sont des petites vies méprisées avec lesquelles on joue sans respect et qui meurent dans l’indifférence. Connaître le monde de l’aquarium occupera encore les pages de Coopération. Pour ceux qui ont vraiment envie de se jeter dans cette aventure fascinante, voici quelques livres indispensables: «Créer un aquarium d’eau douce», Ed. Hachette; Henri Favré: «Le guide Marabout de l’aquarium d’eau douce». Bourré de trucs pour le bien-être des petits nageurs; Ulrich Schielwen: «Poissons d’aquarium de A à Z»,
Ed. Marabout. Instructif, clair, beaucoup de photos.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia, darrin vanselow
Publication:
lundi 08.10.2012, 10:59 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?