Fehlertext für Eingabe


Vaisselle brisée apporte félicité!

L’an dernier, à Noël, mon mari a rangé «sa» nouvelle vaisselle dans l’armoire de la cuisine en pensant me faire plaisir. «C’est simple, il n’y a pas une tasse qui soit assortie avec une sous-tasse. Maintenant, au moins, ça a l’air élégant», a-t-il lancé fièrement, sans réaliser à quel point je tenais à «mes» pièces de vaisselle dépareillée achetées au fil des années et avec beaucoup d’amour et de patience au marché aux puces. J’ai rongé mon frein pendant neuf bons mois.

Et  hier soir, suite à un éternuement magistral de ma douce moitié, le rayonnage supérieur que j’avais moi-même scié et monté dans le vaisselier avec le plus grand soin a cédé. Boum! Le bruit a été infernal, entraînant par effet de domino tous les autres rayonnages dans sa chute. Le maître de maison en est resté tout coi, attendant que se brisent les dernières assiettes. Je n’ai pas eu besoin de parler. Un seul regard, lourd de reproches, a suffi pour qu’il descende chercher ma bonne vieille vaisselle dépareillée à la cave.

Appréciez-vous la vaisselle dépareillée (qui n'est pas semblable)?

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publication:
lundi 05.11.2012, 09:20 heure

Publicité



Copyright © Coopération - All rights reserved Coopération

Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?