Craquant, le shih tzu? Oui! Mais la base de son éducation est la même que celle d’un berger allemand.

Compagnie canine: pensez-y bien

Si votre désir est de partager une vie épanouissante avec votre chien, le choix d’une race est chose
complexe. Premier pas? Réfléchir. Et réfléchir encore.

Noël approche, et vous songez à vous offrir un chien. Ou à l’offrir. Premier réflexe: se souvenir du fait qu’un chien n’est pas un jouet. C’est un être vivant qui requiert une présence, des soins, et de l’amour. On ne le jette pas comme un kleenex, sous prétexte qu’un beau matin, on en a marre…
Non, choisir un compagnon canin n’est pas une mince affaire. A la tête de l’Oasis des Vétérans, en Gruyère, Marina Tami et Mikaël Villard donnent quelques conseils à ceux qui veulent se lancer dans cette aventure pleine de surprises et de complicité: «Il faut choisir en fonction de ses envies et de ses capacités», précise Mikaël.

«Et ne pas suivre les modes, complète Marina. Beaucoup de femmes optent pour un chihuahua parce qu’il est minuscule. Mais on oublie que c’est un ratier, il a un fort caractère, et comme il est surprotégé, il peut devenir agressif.»
Les sportifs se mettront volontiers en ménage avec un animal endurant, tels chiens de berger ou chiens de chasse. Encore faut-il qu’ils soient éduqués avec soin, afin d’éviter qu’ils ne rassemblent un troupeau lors d’une balade, ou ramènent une poule chouravée en passant près d’une ferme! Pensez au très prisé Jack Russell: hyperactif, il doit être sans cesse occupé, et a besoin d’interminables balades, sinon il est malheureux. «Chaque race de chien a sa spécificité, souligne encore Mikaël. Il faut éviter d’aller contre leur nature.»

Certaines races ont été créées pour la compagnie: le bichon ou le shih tzu par exemple (ci-dessous). Mais ce qu’on oublie souvent, c’est qu’ils n’en demeurent pas moins des chiens: ils ont leurs exigences, et la base de leur éducation est la même que pour les spécimens d’autres races. «Je propose à ceux qui veulent vivre avec un chien de d’abord aller dans un refuge, ajoute Mikaël. Il y a trop d’élevages qui ne cherchent que le profit! En refuge, les bénévoles peuvent conseiller, trouver l’animal qui correspond exactement au tempérament de l’adoptant. Car on connaît son histoire, on l’a suivi depuis son arrivée.» Et ne vous focalisez pas sur un animal particulier: c’est au chien de choisir son maître… Et là, c’est le grand amour assuré.» Et donc la réussite.

Vie de chien

Homère est un chien de taille moyenne, noir comme le charbon. Il y a deux mois, il a été récupéré mourant au bord d’une route en Guadeloupe; loin des plages touristiques, la misère animale est innommable. Le vétérinaire consulté a conseillé l’euthanasie. Vieux, quasi aveugle, le train arrière fracassé, mal remis, les reins et le foie en pagaille, à peine la peau sur les os, Homère témoignait sans paroles des mauvais traitements endurés pendant des années. Cecil, sa bonne fée, a écouté son cœur. Elle croit au courage des bêtes. Homère est une crème. Transporté en France, il a atterri chez Sylvie. Pris en charge avec douceur, soigné, bien nourri, Homère s’est un jour levé, vacillant, et s’est baladé au jardin. Puis il a suivi Sylvie et sa meute… Aujourd’hui, de sa démarche maladroite, il va, respire les effluves le long des sentiers. A la place des coups, ce sont des câlins, des encouragements. Quand il est fatigué, il s’assied, sa maîtresse lui raconte une histoire… alors Homère se relève, il marche. Arrivé à la maison, une bonne gamelle l’attend, une chaude couverture dans un panier. Une vie de chien… mais une vraie.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia, darrin vanselow
Publication:
lundi 12.11.2012, 09:40 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?