Pleins feux sur la star des salades d’hiver: la chicorée de Castelfranco.

Salades d’hiver: douces ou amères

De couleur sapin, rosées ou pâlottes comme les mélèzes en été, les salades d’hiver sont de retour.

Avec son vert intense et sa douce saveur, la mâche s’impose parmi les salades d’hiver. Endurante, elle supporte le gel. Des siècles durant, elle a poussé spontanément dans les champs. Qualifiée de «boursette  touffue» par Pierre de Ronsard (qui ne s’intéressait donc pas qu’aux roses!), cette salade appartient à la famille des valérianacées. Certains lui attribuent un pouvoir calmant. Ce qui est sûr, c’est que ladite mâche est riche en vitamines A et C. Elle est aussi la championne de toutes les appellations vernaculaires dont doucette et rampon sont les plus connues.

Côté saveur amère, la cicorino (chicorée rouge) est une spécialité vénitienne. Ses feuilles craquantes s’accommodent bien d’une sauce à salade douce à base d’huile d’olive parfumée, de vinaigre balsamique et de miel. Quant au chicon (son nom belge), il craque sous la dent. Mais il n’a pas forcément besoin de sauce, se laissant volontiers croquer juste effeuillé.  mtpp

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Ferdinando Godenzi
Publication:
lundi 19.11.2012, 10:35 heure


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?