A 16 ans, Manuela Frey a connu un début de carrière fulgurant.

Tous les podiums du monde

Elle a remporté le concours «Elite Model Look» en Suisse. Le 1er décembre, Manuela Frey participera à la finale internationale à Shanghai. A 16 ans, elle est déjà courtisée par de grandes maisons de mode et en février, il est prévu qu’elle défile à New York.

Coopération. Que ressent-on quand on défile à Paris, à 16 ans, sur le podium de Saint Laurent?
Manuela Frey. Une satisfaction indescriptible et presque libératrice. Tout le monde te regarde, tu es le centre d’attraction, tu te sens une star. A Paris, c’était un peu différent de Milan où j’ai défilé pour Jil Sander. Le podium était plus grand, plus long et les alentours sont plongés dans l’obscurité. Il y avait aussi beaucoup plus de monde.

Avez-vous déjà vu New York ?
Non, mais je vais vraisemblablement pouvoir défiler là-bas en février prochain dans le cadre de la New York Fashion Week. Je me réjouis énormément de découvrir la ville que je ne connais jusqu’ici qu’à travers des films!

  • New York, où Manuela Frey va vraisemblablement défiler. Shopping et visite de la ville seront aussi au programme.
  • Elégante dans son modèle bleu: Manuela Frey défile pour Jil Sander.
  • A 16 ans, Manuela Frey a connu un début de carrière fulgurant.
  • Heidi Klum lors d’un défilé de la «New York Fashion Week». Le top-modèle a été la première idole de Manuela Frey.
 

Quels emblèmes de New York aimeriez-vous voir de plus près?
Le pont de Brooklyn – j’ai eu la photo sur mon cartable durant toute ma scolarité –, la statue de la Liberté, Wall Street et Ground Zero.

C’est le stress pendant le défilé?
Chez Saint Laurent, on était 60 mannequins. Après le premier passage sur le podium, tu cours immédiatement vers les vêtements qui portent ton nom, on t’habille et tu reprends ta place dans la file.

Votre carrière de mannequin n’a commencé qu’il y a six mois. Correspond-elle jusqu’ici à vos attentes?
J’avais imaginé que ce serait un peu plus facile. Je me disais: elles ne font que des allers-retours sur un podium. Je ne pensais pas que c’était si astreignant. Mais j’aime être sous pression – pour autant que tout marche bien. Lors du show UGG, où nous n’étions qu’une douzaine de mannequins, ils m’ont appelée alors que je n’étais pas encore prête. Ça m’a fichu la trouille et j’ai mis le turbo car si personne n’apparaît dans les secondes qui suivent, ils ont un problème…

Comment vivez-vous le mannequinat?
Je donne toujours tout et je veille à être à l’heure. Je suis polie et je traite tout le monde de la même manière, la nettoyeuse comme le chef. C’est bien vu. Sinon j’essaie de faire ce qu’on attend de moi. Certains créateurs veulent qu’on ait un regard dur, d’autres qu’on sourie.

Avez-vous eu des contacts directs avec des stylistes vedettes ?
On reçoit nos instructions directement du chef. Il est assis sur une chaise et nous dit ce qu’il attend de nous. Après le show, Hedi Slimane, de Saint Laurent, ainsi que Jil Sander nous ont invitées à dîner. Je me suis même retrouvée assise à côté de Jil Sander et j’ai pu discuter avec lui.

Quel souvenir retenez-vous de la finale suisse du concours «Elite Model Look», à Zurich ?
Le moment où l’on a demandé à la cheffe d’agence Ursula Knecht quelle fille serait le «Mannequin Elite 2012». Elle a prononcé mon nom et une pluie de papiers scintillants est tombée sur moi. J’aime bien me repasser cette scène sur Internet!

Avez-vous une idole parmi les mannequins?
Heidi Klum. J’aime sa façon d’animer l’émission de télé Germany’s Next Topmodel. Je trouve aussi Michelle Hunziker super car elle communique une grande joie de vivre et elle semble toujours heureuse.

Comment gérez-vous études et mannequinat?
Je sais que je ne pourrai pas faire les deux choses en même temps. Après la discussion que nous avons eue, mes parents et moi avec la direction de l’école, nous avons décidé d’un commun accord que je me concentrerais une année sur le mannequinat. Je pourrais ensuite reprendre mes études pour devenir enseignante plus tard.

Avez-vous pensé aux dangers de l’anorexie?
A la maison, mes parents veillent à ce que je mange assez. Là, je n’ai pas peur. Je suis moi-même aussi consciente qu’il me faut assez d’énergie pour assurer ma prestation. Ma mère m’a appris à manger sainement. Depuis, je cuisine mieux et de préférence moi-même parce que je sais ce que je mange.

Recevez-vous déjà des lettres d’admirateurs?
Oui, et je réponds toujours aussi vite que possible. Je trouve cela très important.

Avez-vous un petit ami?
Non, je n’ai pas encore rencontré mon prince charmant.

A qui devrait-il ressembler?
A Cristiano Ronaldo! (Rire) Mais seulement physiquement. Il devrait aussi être gentil et, comme mon père, sincère et pas prétentieux.

Portrait

Manuela Frey est née le 1er octobre 1996 à Brugg (AG). Son père est patron d’une entreprise de transports, sa maman est mère au foyer. Son plus grand fan est son frère Lukas, de deux ans son cadet. Au terme de l’école obligatoire, qu’elle a achevée avec un 5 de moyenne, Manuela a été sélectionnée – parmi 850 candidates au départ – lors de la finale du concours «Elite Model Look», au Maag Event Hall de Zurich. C’est donc elle qui représentera la Suisse lors de la finale mondiale à Shanghai le 1er décembre 2012. Entre-temps, la nouvelle venue, dont la taille culmine à 181 cm et aux mensurations de 83-60-89, a déjà défilé pour des stylistes ou des maisons de mode renommés, comme Jil Sander et Saint Laurent lors des semaines de la mode à Milan et à Paris

www.elitemodellook.ch
Cliquez ici pour voir les prix à gagner cette semaine

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Publication:
lundi 26.11.2012, 11:43 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?