Le Maine Coon est à la fois indépendant et très attaché à son maître. Si on l’y habitue jeune, on peut le promener en laisse.

Il y a félin et… félin

A moins de faire bonne œuvre et d’accueillir chez soi un chat de gouttière, il faut prendre son temps avant de choisir un matou. Car il doit correspondre à votre caractère.

Les félins bonsaïs, comme les humains, ont chacun leur caractère. Et leurs mœurs changent d’une race à l’autre. A moins qu’un mistigri ne décide de s’installer chez vous, charmeur et autoritaire, choisissez un miauleur en fonction de vos affinités et de votre style de vie.

Si vous êtes un pantouflard, que vous affectionnez le coin du feu, les lectures paisibles et les week-ends reposants, optez pour un Persan (n’achetez pas, renseignez-vous dans les refuges). Avec son museau aplati, le tripotage qu’il a subi de la part des éleveurs, le persan n’est plus à même de vivre à l’extérieur. Il apprécie le silence, la tranquillité, une bonne pâtée à heures fixes. Il va, sur le bout des coussinets, fragile, adorable.
Dans le genre cool, sensible et calme: Somali et Maine Coon, Bleu russe, Angora turc ou encore British Short-hair sont de braves compagnons. Pensons au Sphynx, étrange félin sans poils, mais avec légère toison veloutée.
Par contre, si vous cherchez à rire, à marier parfois colère et admiration, si l’intelligence animale vous fascine, si passer vos journées avec une Formule 1 sur pattes vous branche, vous êtes mûr pour le Siamois, toujours plein d’initiatives… parmi les pires. En prime, il est jaloux et possessif. Courage, avec lui, votre existence met le turbo. Idem côté Oriental, Abyssin, Sibérien et autres Devon Rex et Tonkinois, tous fortes têtes, tous aussi fascinants.

Vous hésitez… et un chat-chien? Une sorte de savant compromis entre l’indépendance absolue et l’attachement au maître. Ça existe aussi en version féline: Siamois, Maine Coon, Mau égyptien. Si on les a habitués très jeunes à la laisse, vous les baladerez avec vous… Ou plutôt, ils vous entraîneront sur leurs sentiers de repères olfactifs…
Enfin, prendre sa douche avec son chat se révèle banal avec le Turc de Van, excellent nageur qui adore patauger. Mais le plus surprenant, car toujours inattendu, reste sans conteste le bon vieux chat de gouttière. Et lui, il se morfond dans les refuges, laissez parler votre cœur. Adopté, il vous manipulera d’un coup de griffe doublé velours.

A.L.F. ou l’étoffe des héros

Soyez attentifs à ces trois lettres A.L.F., Animal Liberation Front, une abréviation qui cache un groupe d’anonymes. Ceux-ci vont au bout de leurs convictions, afin de sauver les «animaux prostrés dans des cellules en acier galvanisé, avec au fond des yeux la terreur muette du moment où la main de l’homme viendra les chercher, les torturer, leur briser les cervicales… C’est dans cette image que Franck a puisé le courage d’agir...», écrit le metteur en scène français Jérôme Lescure pour évoquer son film. Regardez l’affiche, elle dit tout à travers les larmes de ceux que la police tient pour des éco-terroristes, qui ne sont qu’émotion, respect, amour pour les animaux. Le film se déroule comme un polar, dont les victimes sont des chiens libérés avant vivisection. Sorti en France en novembre, ce documentaire a été sélectionné dans 24 festivals, où il a déjà raflé 25 prix, dont le Award of Merit lors du Lucerne International Film Festival, en octobre. Voir ce courageux long-métrage est un devoir moral.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia, darrin vanselow
Publication:
lundi 03.12.2012, 11:40 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?