La racine du panais est dépurative, diurétique et sédative.

Une racine médiévale

Tubercule supplanté par la pomme de terre, ce légume séduit à nouveau, offrant d’utiles minéraux et un goût subtil. A savourer cru ou cuit.

Le panais se distingue par une saveur à la fois douce et piquante. Cette plante ombellifère appartenant à la grande famille des apiacées se signale à la belle saison par des fleurs jaunes. Sa racine est une source intéressante de fibres, un légume riche en minéraux tels que potassium, zinc, calcium et en vitamines. Le panais est originaire d’Europe méridionale et centrale. C’est l’une des nombreuses plantes médiévales cultivées dans les monastères et qui servit longtemps d’aliment de base, sauf dans l’aristocratie qui la qualifiait de «bonne viande de carême». Elle est ensuite tombée dans l’oubli, concurrencée par la rave, puis par la carotte et la pomme de terre.

Les manières de préparer cette racine charnue sont nombreuses. Cru et râpé, le panais remplace ou complète la carotte dans la salade. En purée, il se savoure seul ou mélangé à des pommes de terre.
mtpp

Nicolas Poinsot

Profile ton réseau

Photo:
Ferdinando Godenzi
Publication:
lundi 03.12.2012, 14:16 heure