1 von 10


La crèche de 28 m2 comprend 400 santons, 350 animaux et 120 maisons et accessoires.



Nolan (2 ans et demi), un des petits-fils de Norbert Clément, et sa petite-cousine Gwen (6 ans).






L'un des nombreux personnage de la crèche géante de la cathédrale de Lausanne. La photo est de Steve Bonny.

Une crèche qui revit en famille

Norbert Clément a transmis à ses deux fils la grande crèche provençale qu’il a construite avec son épouse pendant plus de dix ans. Elle s’anime jusqu’au soir du 26 décembre à Corpataux-Magnedens (FR).

Concours

Envoyez-nous une photo de crèche, nous tirerons au sort trois gagnants (bons d’achat de 300 fr., 200 fr. et 100 fr.). Délai: lundi 31 décembre, minuit.

Envoyez vos photos à l'adresse: webpublisherce@coop.ch

_

Reportage

Une histoire de passion, de famille et de transmission: c’est ce que vivent trois générations de Clément,  dans le canton de Fribourg, autour d’une magnifique crèche de 28 m2.  Installée dans la salle de La Tuffière à Corpataux-Magnedens, elle réjouit de nombreux visiteurs depuis le début du mois en s’animant pour raconter La Pastorale des santons de Provence. On peut encore la découvrir jusqu’au 26 décembre. C’est Norbert Clément, ingénieur civil retraité de 63 ans, qui a initié cette aventure. Avec son épouse Geneviève, il partage sa vie entre le canton de Fribourg et Sanary-sur-Mer, du côté de Toulon, en Provence. Il a commencé par acheter quelques santons sur les marchés pour faire une jolie crèche en Suisse, puis il s’est pris au jeu, agrandissant chaque année l’installation. Si bien qu’en 2002, il lui a fallu louer une salle paroissiale! Aujourd’hui, la crèche comprend 400 personnages, 350 animaux et 120 maisons et accessoires. «Tout est en matériaux naturels venant de Provence. Là-bas, nos meilleurs amis sont des santonniers qui travaillent de manière artisanale», explique Geneviève Clément. Son mari s’est même formé à la fabrication des santons auprès du maître Daniel Scaturro, à Aubagne, qu’il a en échange initié au cor des Alpes.

En 2006, le couple a passé un mois dans le sud des Pays-Bas pour présenter son œuvre. Deux ans plus tard, face à l’énergie qu’exigent le montage et l’animation de la crèche,    il décidait d’arrêter. «Pour moi, c’était très frustrant de savoir cette superbe crèche dans des cartons, dit Jérôme Clément, le fils aîné de Norbert, et j’avais aussi envie que leurs petits-enfants puissent la voir!» Avec son frère Benoît, il a décidé de prendre le relais. Dans le cadre de l’animation villageoise de Corpataux-Magnedens, où ils habitent, la crèche fédère les sociétés locales.
«On est très contents que ça reparte, dit Geneviève Clément. Même si on n’est pas croyants, le temps de Noël véhicule des valeurs importantes pour nous, comme le partage, l’amour, l’attention aux autres.»
La crèche s’anime du 24 au 26 décembre, une fois par heure entre 14 h et 18 h.

www.animation-villageoise.ch

D’autres crèches à découvrir

La cathédrale de Lausanne abrite jusqu’au 20 janvier une crèche géante et évolutive sur 100 m2, avec quelque 300 personnages en terre cuite qui représentent 80 scènes.
Le château de Gruyères dédie son exposition de Noël, jusqu’au 6 janvier, aux crèches en papier qui sont une tradition toujours vivante en République tchèque. On y découvre une centaine d’exemples de cet art, depuis son âge d’or au milieu du XIXe siècle, jusqu’à la période contemporaine.
• A Sion, jusqu’au 5 janvier, l’itinéraire des crèches vit sa 8e édition. Une vingtaine de communautés ethniques et d’associations socio-culturelles de la ville ont créé des crèches à taille humaine qui jalonnent rues et places du centre historique. Une crèche vivante se tient au centre du marché de Noël et le Musée de l’Evêché accueille une collection de crèches du monde.
• A Estavayer-le-Lac (FR), un itinéraire dévoile une cinquantaine de représentations de la Nativité confectionnées par des habitants. A parcourir à pied ou en P’tit Train.

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Photo:
Charly Rappo/arkive.ch
Publication:
lundi 24.12.2012, 08:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?