Mais qui sera le maître? Accepter le chien sur sa couche le hisse au niveau d’une égalité…

Faites de beaux rêves!

La question des nuits félino-canines est ouverte: faut-il, oui ou non, dormir avec son chat ou son chien?

Dormir ou ne pas dormir avec son animal de compagnie? Ça, c’est vraiment la question qui divise. Dans nos régions, les amoureux des bêtes sont plus de 60% à dormir avec leur boule de poils. Les pour évoquent un sommeil de meilleure qualité, moins de stress. L’Université de Cambridge, qui a délégué un de ses augustes profs à une étude sur le sujet, conclut que le fait de roupiller avec son chat ou son chien permet «de diminuer de 50% certains problèmes mineurs de santé». On sait aussi que les chats insufflent un meilleur moral à leurs «maîtres»… oui, parce que déterminer ici qui est le maître serait la vraie bonne question! Les anti s’insurgent contre les sacs à puces et autres parasites que sont les minets, contre leurs griffes porteuses de maladies. Certes. Mais les chats sont des hypermaniaques, et pour autant que les papas/mamans à deux pattes s’en occupent bien – brossage régulier, traitements vermifuge et antipuces/tiques – le chat est une délicieuse bouillotte apaisante. Les sujets allergiques s’abstiendront, naturellement.

Remarquez qu’il existe aussi, c’est rare mais réel, des félins bonsaïs qui souffrent d’allergie à la peau humaine! Et c’est une sacrée souffrance, avec notamment des plaies ouvertes. Enfin, certaines de nos panthères d’appartement sont prises parfois de crise Camel Trophée durant la nuit, surtout par pleine lune… A chacun de voir si les boules Quies suffisent pour éviter le réveil causé par leur frénésie d’acrobaties.

Le cas du chien est plus délicat: d’abord l’animal n’est pas naturellement propre comme le chat. Avec lui, la question de l’hygiène se pose réellement. Ensuite, il y a une affaire fort complexe de hiérarchie à gérer: accepter le chien sur sa couche le hisse au niveau d’une égalité… D’ici à ce qu’il prenne le pouvoir et ne reconnaisse plus l’autorité du maître, il n’y a qu’une patte et un dodo sur la couette. A chacun donc sa philosophie de nuits félino-canines ou non. Quant à dormir avec son canari ou son boa…

Nouveau livre consacré à nos amies les bêtes, Le Massif jurassien. Rencontres animales paraît aux Editions du Belvédère. Un titre absolument banal, dont le contenu ravira pourtant les amoureux de la faune. Deux photographes, Patrice Raydelet et Fabien Bruggmann, ont arpenté l’arc jurassien, sans se soucier des frontières politiques. Leur but: traquer le monde animal sauvage, en douceur et avec respect. L’ouvrage qui en résulte est une merveille de photos surprenantes: bouquetins comme suspendus dans les rochers en pente vertigineuse, grand tétras à portée de main, lynx toujours
mystérieux, bébés chouettes, renards curieux et joueurs, chats sauvages, aigrette plus élégante qu’une diva dans ses atours. Et quelques regards inattendus sur des animaux mal aimés, tel le grand corbeau. Les photos sont accompagnées de notes de terrain, que les lecteurs dégusteront lentement, car rédigées dans une police de caractère qui imite l’écriture manuscrite. Un vrai cadeau.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia, darrin vanselow
Publication:
lundi 31.12.2012, 08:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?