Sur Internet, le pire et le meilleur se côtoient: aussi pour les animaux…

Facebook, au secours

Internet a un côté lumineux: celui d’être
une plateforme efficace quand il en va de sauver des vies. Entre autres, des vies animales.

Vous vous méfiez de Facebook. Et vos raisons tiennent la route: liberté sous surveillance, vie privée jetée en pâture, défilé d’insanités, atrocités quotidiennes dont se repaissent les internautes. Sans parler de l’orthographe qui ne ressemble plus à rien. Certes, mais… Facebook (FB pour les intimes de la Toile) est aussi une fabuleuse plaque tournante pour le sauvetage d’animaux abandonnés ou maltraités. Et comme FB n’a pas de limites territoriales, les messages envoyés touchent des dizaines de milliers de personnes à travers le monde.
En Suisse, les responsables de refuges, tels Marina et Mikaël – L’Oasis des Vétérans –, dans le canton de Fribourg, évoquent l’utilité de FB pour placer des chiens: «Le message et la photo passent immédiatement. Par contre, que de temps perdu avec les commentaires stériles qui affluent!»
Revers de la médaille, le papotage de ceux qui n’ont rien de mieux à faire. A Lausanne, la journaliste Olaya Gonzales mène, via FB, des campagnes de parrainages d’animaux: «Oui, c’est très utile, confirme-t-elle. Au début de mon action, les dons ont permis de sauver une dizaine de chiots, stériliser une femelle, soutenir les refuges de Tula, Valverde, Motilla, qui sont dans une misère inénarrable, tenus à bout de bras par des bénévoles. Grâce aux parrainages, 53 chiens et 7 chats ont déjà été soignés, parfois opérés, dotés d’une puce électronique, stérilisés. On a pu payer des pensions ou une nourriture spéciale convalescence. Mon action se poursuit. FB permet aussi d’organiser des covoiturages pour amener un animal d’un refuge à l’adoptant ou dans une famille d’accueil. On utilise FB pour les prévisites – lorsqu’il y a adoption, les associations de protection animale entrent en contact avec les adoptants, qui ont préalablement rempli un questionnaire. Le suivi est essentiel.» La lutte contre la corrida, l’aide aux galgos, les appels aux stérilisation/castration, les urgences pour sauver un animal en détresse, les pétitions en ligne, la dénonciation de diverses horreurs: autant de sujets pour lesquels FB représente un soutien quasi instantané. Alors, on se met au clic?

Chats

«Tu m’plais, tu sais!»

Il était une fois un chat noir qui aimait zoner au cœur de la nuit noire. Cachou s’en allait loin en forêt, et revenait au matin. Quand il ne réapparut point, son maître s’inquiéta et s’enfonça dans les fourrés. A coups de croquettes agitées dans une boîte en fer blanc, il retrouva le vagabond. Celui-ci demanda un câlin et l’entraîna dans un sous-bois proche. Là, il jeta au ciel un miaulement autoritaire et se mit à courir, danser, tourner autour de sa queue. C’est alors que l’homme vit apparaître, dans le petit matin, un autre nocturne, une chouette. Celle-ci se posa devant le félin qui la sentit, la lécha, frotta sa tête contre elle en poussant des gémissements de plaisir. La chouette sautilla, s’envola, revint, gratifia son compagnon de moult coups de bec. Cachou se laissait piquer en ronronnant. Puis il courut à gauche et à droite, l’oiseau le suivit, voleta au-dessus de lui, frôla le dos poilu. Tous deux s’arrêtèrent et reprirent leurs câlineries. Plus tolérants que les hommes, les animaux, ou plus curieux?

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Fotolia
Publication:
lundi 25.03.2013, 00:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?