Emmanuel Tessier (dit «Manu»), paysagiste et pépiniériste, il a coanimé 121 émissions de jardinage à la TSR.

Printemps tardif, c’est positif

[Jardinez avec Manu] Un printemps timide est d’excellent augure pour les plantes en extérieur. Ne reste qu’à bien doser les engrais pour faire exploser les jardins en mille couleurs. Voici comment.

La végétation a pris du retard en cette année 2013, à la suite d’un hiver long et plutôt froid. Les conséquences de cette situation, qui s’est déjà produite dans un passé récent, sont plus souvent positives que négatives pour les plantes d’extérieur.

Que ce soit en culture maraîchère, céréalière ou horticole, un hiver long limite la propagation de parasites animaux (pucerons, chenilles) et végétaux (champignons comme l’oïdium, taches noires) sur les plantes. Après un tel hiver, nous assistons à un véritable feu d’artifice de floraisons. En effet, nombre d’arbustes fleurissent en même temps: forsythias, magnolias, cognassiers du Japon, pruniers et cerisiers à fleurs… Les plantes finissent toujours par rattraper leur retard, leur croissance accélérant sous l’action de quelques jours consécutifs de soleil.

Un rosier.

Un rosier.
Un rosier.

Feuilles et fleurs des plantes d’extérieur sont désormais bien présentes sur les arbres et arbustes, nous informant que la floraison a bel et bien commencé. Ce signal est révélateur que le moment est venu de leur apporter de l’engrais, puisque les racines sont alors aptes à son absorption (surtout d’un point de vue écologique, il n’est pas souhaitable d’apporter de l’engrais avant). Attendant ce signal chaque printemps, et en jardinier amateur responsable, vous éviterez ainsi aux engrais d’être lessivés par l’eau des pluies et de se retrouver inutilement dans les nappes phréatiques.

Les plantes d’extérieur n’ont pas toutes besoin d’engrais: la majorité d’entre elles trouvent suffisamment de nourriture dans les sols pour leur croissance. Toutefois, les rosiers, les plantes de terre de bruyère (rhododendrons, azalées du Japon, skimmias du Japon) et plus généralement les plantes cultivées en pots sur balcons et terrasses
en ont besoin pour rester en forme.

Un rhododendron.

Un rhododendron.
Un rhododendron.

L’engrais peut se révéler nécessaire pour toute plante qui manque de vigueur. Par exemple, l’application d’engrais sur les haies de conifères (thuyas, épicéas) aura pour effet de limiter la propagation du bostryche, scarabée creusant des galeries dans les branches des conifères et provoquant leur complet dessèchement. Un apport d’engrais chaque année sur plantes saines aura donc une action préventive contre ce scarabée qui s’attaque prioritairement aux plantes faibles.

Choisissez un engrais conçu pour nourrir spécifiquement un type de plante. C’est préférable, car ces engrais ont l’avantage de contenir de manière ciblée tous les éléments nutritifs, y compris des oligoéléments, nécessaires à leur bonne croissance. De plus, ils sont bien dosés. Certains d’entre eux favorisent la formation de fleurs et de fruits, d’autres, le développement des feuillages.

Les engrais dits «de longue durée» sont les plus intéressants, car ils libèrent leurs éléments lentement et au fil du temps, suivant le besoin des plantes. Ceci écarte le danger de brûler les racines en cas de surdosage. Ils se présentent sous forme de poudres ou de granulés savamment dosés à répartir sur le sol et au pied des plantes (en portant des gants de jardinage). S’il y a présence d’herbes indésirables, retirez-les au passage avec leurs racines afin d’éviter qu’elles ne concurrencent vos plantes!

La dose d’application est proportionnelle à la taille de chaque plante. En principe, vous la découvrirez sur les emballages. Vous pouvez cependant les appliquer comme suit: 2 à 3 poignées pour des arbres, 1 à 2 pour des arbustes, une demi-poignée pour des arbustes nains, et plusieurs pincées pour des plantes vivaces de petite envergure ou pour des fraisiers. Les engrais sont comparables aux vitamines chez l’homme… à utiliser donc avec parcimonie et à bon escient.

Vous trouverez un vaste choix de matériel de jardinage dans votre Coop brico+loisirs le plus proche.


Post-it: le temps des engrais

Le moment est venu de donner des engrais aux plantes d’extérieur. Ils favorisent la formation de fleurs, de feuilles, de racines ou de fruits. Ils préviennent aussi les parasites.

  • Pas d’engrais avant que la végétation ait bien démarré.
  • Préférez les engrais de longue durée, à libération lente et spécifiques à chaque plante.

Une remarque ou une question? Manu répond ci-dessous.

Commentaires (7)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Les commentaires sont clos pour cet article.

Photo:
Darrin Vanselow / Texte: Emmanuel Tessier
Publication:
lundi 29.04.2013, 12:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?