Rien de tel qu’un coin fleuri: aujourd’hui, les jeunes s’y mettent aussi, et avec succès!

Du style au balcon

[Jardinez avec Manu] Même un petit balcon peut être fleuri et accueillant. Et c’est moins compliqué qu’il n’y paraît… Voici quelques conseils.

Emmanuel Tessier (dit «Manu»), paysagiste et pépiniériste, il a coanimé 121 émissions de jardinage à la TSR.

Emmanuel Tessier (dit «Manu»), paysagiste et pépiniériste, il a coanimé 121 émissions de jardinage à la TSR.
Emmanuel Tessier (dit «Manu»), paysagiste et pépiniériste, il a coanimé 121 émissions de jardinage à la TSR.

Notre balcon est petit. Trop petit, pensons-nous. Ou alors il est tout vide et tout gris. Ou encombré par mille objets emballés dans du plastique ou des cartons, comme à la cave. Ennuyant. Pourtant, avec le printemps, des idées surgissent. Et si on y installait des fleurs? Un arbuste? Mais il existe un si grand choix de plantes pour décorer son balcon… c’est à en perdre la tête. Par où commencer? En fait, «l’art» des balcons est moins compliqué qu’il n’y paraît. A partir du moment où l’on sait faire son choix, en distinguant le possible de l’impossible, la partie est à moitié gagnée. Ce n’est pas sur le balcon qu’on plantera un chêne… ou un bonsaï.

Le choix se fera entre des plantes qui séjourneront plusieurs années sur le balcon (arbustes et conifères ou plantes vivaces), et celles qui y seront ponctuellement (dites plantes annuelles et bisannuelles), sans oublier les légumes et fruitiers. Certains critères naturels ou liés à l’espace à disposition limitent le choix. En effet, cultivées en pleine terre, les plantes ne sont pas limitées en volume de terre. Sur un balcon-terrasse, par contre, quand elles sont élevées dans des contenants (pots, balconnières), le volume de terre disponible devient un facteur déterminant.

Si nous avons conservé les pots de l’année passée, il faudra choisir les plantes en fonction du volume de ces pots; mais rien n’empêche d’investir dans de nouveaux pots, afin d’héberger nos nouveaux coups de cœur.

Les plantes décoratives capables de durer plusieurs années constituent une base idéale. Il est conseillé de les choisir en fonction des qualités qu’elles peuvent offrir tout au long de l’année. Par exemple, les arbres, arbustes ou les plantes vivaces ayant un feuillage persistant en hiver ou une longue floraison font partie des espèces à sélectionner et à cultiver en priorité.

Sur le balcon, nous pouvons placer trois, cinq ou sept fois la même plante. Ce «chablon de base» va créer une unité à notre composition. Les plantes qui s’y prêtent bien sont: les buis, des conifères topiaires, des graminées ou tout autre arbuste ou plante vivace ayant un intérêt particulier (comme une couleur pourpre de feuillage par exemple).

Une fois cette base fixée, nous pouvons jeter un œil sur les plantes qui décorent notre balcon le temps d’une saison, puisque leur floraison va du mois de mai jusqu’aux premières gelées d’automne. Ce sont les annuelles, ou les bisannuelles. Point positif, elles nécessitent un volume de terre restreint; elles sont souvent cultivées dans des balconnières, de petits pots, individuels ou dans de plus grands pots. Ici aussi, il y faut une «unité de composition».

Nous pouvons répéter l’annuelle plusieurs fois (trois, cinq ou sept) suivant la taille des bacs ou des balconnières. Le choix des annuelles ou bisannuelles est immense. La règle de base est de se sentir attiré par une plante – soit par son port (c’est-à-dire sa forme), soit par la couleur de ses fleurs ou la forme de son feuillage. On prend son temps…

Ensuite, il ne restera plus qu’à combler les espaces vides de la balconnière par d’autres plantes annuelles de notre choix. Gardons à l’esprit que le but des plantes est d’abord de nous faire plaisir… et de faire plaisir!

Eau: engrais et arrosage

Pour les plantes annuelles et bisannuelles, il convient d’utiliser de l’osmocote aggloméré, qu’on disposera sous les racines lors de la plantation. Cet engrais dit «à libération lente» est très efficace, car la plante va puiser lentement, exactement ce dont elle a besoin. Sinon, utiliser un engrais liquide pour fleurs (à diluer dans l’eau d’arrosage) en respectant les doses d’utilisation indiquées sur les emballages. Pour les plantes permanentes, arbustes, vivaces ou conifères, relisez notre article dans «Coopération» (N° 18 du 30 avril).

Les plantes de balcon ont besoin d’arrosages assidus. L’utilisation de soucoupes sous les pots ou balconnières sont conseillées: gardant l’eau en réserve, elles limitent les arrosages. On peut aussi diminuer la fréquence de ces arrosages par le choix de la matière des pots. En effet, les pots en terre cuite ou résine de synthèse chauffent moins en été, créant une meilleure isolation des racines des plantes, et limitant du coup l’évaporation de l’eau.

Lumière: exposition des plantes

Certaines plantes nécessitent, pour bien fleurir, une exposition en plein soleil, d’autres la redoutent. Avant de faire un choix, il faut bien considérer l’expo­sition de son balcon.

Un balcon au nord ou ne recevant que le soleil du matin, est considéré comme un balcon ombragé; par opposition, un balcon exposé au sud ou à l’ouest, correspond à un balcon ensoleillé.

Voici trois plantes annuelles qui ont besoin d’une ex­position à l’ombre: les impatiences («impatiens walle­riana»), appelées aussi «buveuses»; les géraniums retombants, dits «rois des balcons», à fleurs simples; et puis tous les fuchsias. Les autres plantes annuelles préfèrent la mi-ombre ou le plein soleil.

Terre: choix du terreau

Des plantes destinées à rester plusieurs années dans le même pot exigent un volume de terreau conséquent: il est donc important de démarrer leur culture dans des grands pots.

Le choix du terreau va dépendre de la nature des plantes. Le «terreau pour bacs», étudié pour mieux retenir l’eau, convient aux arbustes, aux conifères et aux plantes vivaces. La «terre de bruyère» convient aux plantes nécessitant un sol acide, et qu’on appelle «plantes de terre de bruyère»: par exemple les rhododendrons, les azalées, les skimmias, les bruyères. Pour toutes les annuelles et bisannuelles, un
«terreau géranium» fera très bien l’affaire.

Vous trouverez un vaste choix de matériel de jardinage dans votre Coop brico+loisirs le plus proche.

 


Une remarque ou une question? Manu répond ci-dessous.

Grand concours

Coopération et Coop brico+loisirs cherchent les plus beaux balcons de Suisse. Pas besoin de voir grand ni trop luxueux: faites de votre balcon un petit bijou et envoyez une photo!  

Aller au concours

Commentaires (3)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Les commentaires sont clos pour cet article.

Photo:
Darrin Vanselow, Imago Stock & People / Texte: Emmanuel Tessier
Publication:
lundi 06.05.2013, 07:50 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?