Emmanuel Tessier (dit «Manu»), paysagiste et pépiniériste, il a coanimé 121 émissions de jardinage à la TSR.

Lancer son potager

[Jardinez avec Manu] Ils sont de plus en plus nombreux, les jardiniers amateurs, à rêver d’un jardin potager bien à eux. Que ceux-là suivent leur instinct: un simple lopin de terre suffit pour se faire plaisir.

Jardiner, pour certains, c’est mettre les doigts dans la terre afin de se reconnecter avec la nature… et avec les pratiques de nos ancêtres. Ne descendons-nous pas tous, si nous cherchons bien et si nous remontons suffisamment loin, de familles de cultivateurs? Pour d’autres, le plaisir est ailleurs, dans l’assiette par exemple, au moment de déguster sa propre production: ils plantent des variétés sélectionnées année après année. Cela dit, n’ayez crainte: cultiver un potager nécessite seulement du soleil, de l’eau en suffisance et quelques soins appropriés et ciblés. En voici les bases, afin que votre projet aboutisse et qu’il vous fasse plaisir. Car il s’agit essentiellement de cela.

Commençons par la surface à consacrer à la culture. C’est elle qui pose le plus souvent question à nos jardiniers amateurs: eh bien, un peu de surface et de volume de terre suffisent pour faire pousser des légumes. Et certains l’ont bien compris, puisqu’aujourd’hui, il est même devenu «tendance» de les cultiver sur un balcon! Tout contenant suffit, qu’il s’agisse de balconnières ou de pots individuels, pour cultiver quelques salades à tondre, quelques radis ou encore quelques pieds de tomates (voir encadré).
Sur un balcon, on choisira des variétés à cultiver en hauteur plutôt qu’en largeur: des haricots par exemple ou des petits pois à rames (à palisser) prendront moins de place en étant guidés par des supports en bambou ou des morceaux de treillis.

Que vous cultiviez des légumes sur votre balcon ou dans une parcelle de terre, il est nécessaire de prévoir la place nécessaire à l’épanouissement de chaque plant de légume: c’est ce facteur qui détermine les distances de plantation. Et aussi l’exposition: n’oubliez pas qu’il y faut du soleil! La lumière favorise la photosynthèse et donc la croissance, sans oublier qu’elle influe aussi sur le goût des légumes que vous récolterez.

L’arrosage n’est pas moins important, surtout au départ des plantations. En fait, un suivi journalier devra être assuré, du moins pour la culture en pot. Pour la culture en terre, on peut limiter les arrosages en binant (c’est-à-dire en piochant) la terre en surface. «Un binage est égal à deux arrosages», dit un proverbe usité chez les jardiniers. En effet, en cassant la croûte de terre qui se
forme en surface durant la période chaude, on limite l’évaporation de l’eau retenue dans le sol, la confinant ainsi auprès des racines des plantes.

En binant ou en grattant la terre de surface on peut, par la même occasion, éliminer les herbes indésirables qui concurrencent en eau les cultures légumières. Le meilleur moment pour l’irrigation des plantations étant bien sûr tôt le matin: il fait encore frais, l’évaporation est modérée et on apporte ainsi de l’eau aux racines des plants avant les chaleurs du jour.

Notez bien, les engrais, en culture potagère, sont à utiliser parcimonieusement, au risque d’obtenir des plantations difficilement maîtrisables. En effet, les plants de légumes sont très sensibles aux éléments nutritifs, car leur croissance est déjà ultra-rapide. Se lancer dans la culture de quelques légumes n’est donc pas si compliqué, surtout si depuis plusieurs années vous cultivez déjà vos herbettes condimentaires. Année après année, la pratique fait que l’on acquiert une expérience de conduite des cultures et du choix des variétés, c’est-à-dire celles que nous préférons retrouver dans nos assiettes.

Vous trouverez un vaste choix de matériel de jardinage dans votre Coop brico+loisirs le plus proche.


Château de Vullierens: Floralies d’iris

Amoureux des jardins? Venez découvrir les jardins du Château de Vullierens (VD) et ses milliers d’iris en fleur, une exposition agrémentée cette année de sculptures contemporaines. Jusqu’au 16 juin, tous les jours, de 9 h à 18 h.

Avant d’y courir, tapez: www.jardindesiris.ch

Post-it: premiers choix

Il est possible à tout un chacun d’installer un potager, mais, en faisant le bon choix, vous démultipliez vos chances de réussite. Nous vous conseillons pour cela d’opter pour les plantes suivantes:

  • haricots nains (graines)
  • salades à tondre (graines)
  • petits radis (graines)
  • herbes aromatiques: ciboulette, persil, thym, romarin, basilic, aneth (plantons)
  • tomates «Cherry» (plantons).

Plutôt que de vadrouiller dans l’Internet et de vous y perdre, consultez un bon livre de jardinage, didactique et pratique!

Par exemple: «Jardiner en 250 fiches, geste par geste», par Rustica Hebdo, éditions Rustica, 2012.

Une remarque ou une question? Manu répond ci-dessous.

Commentaires (11)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Les commentaires sont clos pour cet article.

Photo:
Darrin Vanselow, Fotolia, Keystone / Texte: Emmanuel Tessier
Publication:
mardi 21.05.2013, 08:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?