Attaché: d’autres chiens sont tout simplement jetés par la fenêtre d’une voiture qui roule.

Adopter est un acte d’amour

En 2012, plus de 22 000 animaux ont été abandonnés en Suisse. Qu’en sera-t-il pour la saison estivale 2013? Aussi, si vous voulez un chiot, songez d’abord à la SPA.

Peu après la rentrée, les enfants ont encore des paysages exotiques dans la tête, et les parents la douceur de longues soirées en terrasse. Pour des milliers d’animaux abandonnés, la rentrée n’existe plus – la mort les a souvent délivrés après une longue agonie – ou alors elle est synonyme de barreaux dans des refuges surchargés. «L’été 2013 n’a pas été facile, confirme Elena Grisafi de La Colline aux Lapins (NE). Chez moi, il y a eu pas mal d’abandons, on me téléphone pour m’en apporter cinq d’un coup. On m’en signale sept déposés devant un magasin; une amie à Montreux a récupéré une caisse au bord d’une route à Clarens: il y avait treize lapins à l’intérieur.» Même constat chez les amis des chats: «Dix abandons à nos portes en quelques jours», se désole Tomi Tomek de SOS CHATS.

Au niveau suisse, la SPA n’a pas de statistiques sur l’été, mais pour toutes ses sections, elle dénombre 22 713 animaux recueillis pour l’année 2012. Les chiens retrouvés sur les aires d’autoroutes ne se comptent plus, ni les animaux que des particuliers recueillent quand, d’une voiture qui roule, ils sont jetés par la fenêtre, tel un mégot de cigarette. «La lâcheté des maîtres n’a pas de limites», tel est le constat unanime des refuges. Alors, vous aviez promis un animal aux enfants à la rentrée? Parfait. Mais n’achetez pas sur Internet des bêtes dont la provenance est douteuse! Pensez aux usines à chiots en Roumanie. N’achetez pas dans les animaleries, où on se moque du bien-être du «produit» vendu, et encore davantage de l’avenir de cette marchandise, une petite vie qui n’a pas demandé à être là. Soyez responsables et généreux: allez visiter les refuges et les SPA. Ils sont des centaines à vous attendre, qui ont aussi droit au bonheur d’une famille. Ils sont parfois un peu plus difficiles à apprivoiser, car ils ont besoin de retrouver la confiance. Adopter est un véritable acte d’amour.

Sieste fraîche

Comme tous les chats blancs, Qanit fait des caprices de star et affiche un fort mauvais caractère. Ses compagnons à quatre pattes en font les frais pour une moustache qui frémit sous son museau, une croquette de trop dans leur gamelle, une patte posée sur son fauteuil. Mais elle adore sa maîtresse, qu’elle a choisie dans un refuge en lui sautant dessus…

Mystérieux amour félin. Un jour, de retour de courses, la maîtresse ne la vit pas roupiller au soleil. Elle ne s’inquiéta pas. Mais quand, deux heures plus tard, la poilue restait toujours invisible, elle se mit à l’appeler, un brin préoccupée: l’aurait-elle laissée filer ? C’est alors qu’elle entendit un miaulement lointain. En suivant l’appel, elle parvint à la porte du frigo, qu’elle ouvrit. Installée entre légumes et tupperware, Qanit lui jeta un regard noir. L’autre ne comprit pas si c’était le fait de l’avoir dérangée dans sa sieste fraîche ou de l’avoir enfermée par mégarde. La diva mit cinq minutes à sortir de sa cachette.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
iStockphoto
Publication:
mardi 17.09.2013, 11:37 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?