Un exemple de passage à faune supérieur à Utzenstorf (BE), entre Berne et Soleure.

À chacun sa route!

Mobilité de la faune 
Les animaux sauvages doivent être bien téméraires pour traverser des obstacles tels que les autoroutes. Leur salut? Les passages à faune. 

Combien d’animaux sauvages meurent chaque année en tentant de traverser des voies de circulation? Plus de 20 000 (du grand cerf au lièvre)! Impressionnant, non?
L’expansion humaine fait parfois penser à un mastodonte maladroit qui ne sait pas trop où mettre les pattes. Notre pays est toujours plus morcelé par les routes, les voies ferrées et l’urbanisation. Conséquence directe: la destruction des corridors faunistiques (voies naturelles). Ces derniers permettent aux animaux sauvages de se déplacer librement entre l’endroit où ils dorment, celui où ils se nourrissent et celui où ils se réfugient. Mais aussi entre leurs habitats d’été et d’hiver, ou encore vers leurs sites de reproduction. Les migrations saisonnières peuvent devenir de vraies épopées: 250 km pour les sangliers, 100 à 120 km pour les cerfs, 40 km pour les renards ou 30 km pour les chevreuils. «Il y a 303 corridors faunistiques suprarégionaux en Suisse, relève Philippe Steiner de Pro Natura. Ils intègrent les itinéraires à longue distance des grands mammifères et mettent en liaison les biotopes et habitats entre et dans les cantons.» S’ajoutent à cela des milliers de voies naturelles de déplacement d’importance régionale et locale. «Une étude faite en 1996 a montré que 78 corridors suprarégionaux dépendaient d’un ouvrage tel que les passages à faune supérieurs ou inférieurs.» Parmi les 303 axes recensés, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a décidé en 2011 d’en assainir 51 au moyen de passages à faune. Une partie de leur financement est réalisée grâce à la vente des Écus d’or en chocolat par les écoliers suisses (lire l’encadré ci-dessous). En plus, ces amoureux de la nature apprennent quels animaux ont particulièrement besoin d’être mobiles et ce que nous pouvons faire pour qu’ils puissent se déplacer plus librement!

Des écus salvateurs

La campagne de l’Écu d’or 2017 vient de débuter et filera jusqu’à la mi-octobre. Des élèves de toute la Suisse vendront près de 600 000 pièces d’or en chocolat au prix de 5 francs l’unité. Et dès le 20 septembre, les Écus seront aussi disponibles dans les offices de la Poste. Le revenu principal de cette action offrira plus de liberté de mouvement à la faune sauvage en Suisse et soutiendra aussi d’autres activités de Pro Natura et du Patrimoine suisse. Alors, un petit chocolat magique? 

www.ecudor.ch

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel
http://www.cooperation.ch/Ae+chacun+sa+route_ Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

«Quels vaccins pour mon chat?»

Pouvant sortir, il est nécessaire de protéger votre chat. En complément des vaccins contre le coryza (calicivirus et herpès) et le typhus (panleucopénie) qui sont conseillés aussi chez les chats d’appartement, nous recommandons de vacciner également contre la leucose. Ce virus se transmet de chat à chat par la salive (morsure, gamelles), les excréments (litière commune), le sang ou les contacts sexuels. Une fois infecté, l’animal ne se débarrasse jamais du virus qui reste latent jusqu’à déclencher un grave déficit d’immunité entraînant la mort de l’animal à plus ou moins court terme. Il n’existe pas de traitement efficace contre cette maladie. Le vaccin annuel est donc l’unique protection fiable. Si votre chat sort, n’oubliez pas de le traiter régulièrement contre les parasites internes (vermifuge) et externes (collier, pipette).

 
Une question animalière?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Alain Wey

Rédacteur

Photo:
ancsa.ch, DR 
Publication:
lundi 11.09.2017, 13:30 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?