Gregor Halter montre à Elia et Alessandro comment construire une clôture solide.

À l’alpage: découvertes au quotidien

Giswil (OW) Un alpage, ce n’est pas que des vaches et du fromage. Des élèves de cinquième d’Othmarsingen (AG) ont pu s’en rendre compte cinq jours durant. Il en sont revenus ravis.

Les premières fois restent gravées dans la mémoire. Ainsi, Alessandro n’oubliera jamais qu’il a aperçu des chamois et Chiara se souviendra encore longtemps de l’incroyable douceur de la linaigrette (plante vivace appelée aussi «herbe à coton») sur sa peau. Lukas, quant à lui, a carrément découvert un nouveau monde: «Ici, tout est différent, plus intense.» Lukas, Chiara et les autres élèves de cinquième d’une classe d’Othmarsingen ont fait le plein de nouvelles expériences durant cinq jours sur l’alpage Fluonalp au-dessus de Giswil, dans le canton d’Obwald, à 1534 mètres d’altitude.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

De surprises en surprises

Les écoliers argoviens ont gagné cette semaine à l’alpage en présentant une idée originale dans le cadre d’un concours de Coop Pro Montagna. Ils ne vont pas le regretter… «L’aventure a commencé dès la première nuit, raconte l’enseignante Bettina Renner (30 ans). Il y a eu un tel orage que la maison entière a tremblé et que les poutres ont gémi. C’était impressionnant pour les élèves, certains n’ont pas fermé l’œil de la nuit.»
Mais les surprises ne s’arrêtent pas là: «Je n’étais jamais monté aussi haut dans les montagnes, c’est magnifique!» déclare Sorab, tout en empilant des bûches. Hans Slanzi, un habitant de la région de 68 ans, lui explique comment faire pour que le tas reste tel quel un an ou deux: «Le bois doit sécher avant qu’on puisse le brûler.» À 83 ans, Gregor Halter, ancien alpagiste, fait lui aussi partie de l’équipe des accompagnateurs. Il indique la meilleure manière de fabriquer une clôture solide.
Le vieil homme inspire le respect. Tout en construisant la clôture, Gregor Halter raconte comment il vivait autrefois: «Il n’y avait pas d’électricité, pas de radio et même pas de douche sur l’alpage. Nous trayions les animaux à la main, lorsqu’ils étaient au pâturage.» Des nombreux étés qu’il a passés à l’alpage, il en retire une certaine sagesse. Et le respect des choses essentielles de la vie: «Les enfants, il ne faut pas oublier les dix-heures, lance-t-il. Venez manger quelque chose.»
Depuis, le confort s’est nettement amélioré sur l’alpage Fluonalp, où même une installation de traite mécanique a été aménagée. Mais il faut toujours travailler, comme l’a constaté Lukas: «Les paysans se lèvent, je crois, à 3 h du matin et vont se coucher à minuit!» Sonja Schnider nous rassure: «Ce n’est pas si terrible que ça.» Avec son mari Thomas, elle exploite l’alpage Fluonalp, qui a été rénové avec l’aide du Parrainage Coop pour les régions de montagne.

«

L’aventure a commencé dès la première nuit »

Bettina Renner (30 ans), enseignante

Nouvelles perspectives

Sonja s’occupe du bistrot, de la fromagerie de démonstration, des vacances actives et de bien d’autres choses encore. Ces activités ouvrent de nouvelles perspectives. Ce qui est important à une époque où la survie économique de nombreux alpages n’est pas assurée.

Fermes d’Alpage en Suisse

Leur nombre diminue toujours

Le nombre d’alpages diminue. Chaque année, 2400 hectares de pâturages redeviennent des forêts.

Des actes pour le bien-être de tous

www.des-paroles-aux-actes.ch/234
Toutes les paroles aux actes

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Franz Bamert

Rédacteur

Source Société suisse d’économie alpestre

Photo:
visualimpact.ch/Rainer Eder, SP
Publication:
lundi 06.07.2015, 14:10 heure

Retrouvez toutes nos recettes


Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?