À vos livres

Pour être à la page La dernière BD d’Alain Auderset, les vertus du taï chi et celles des fleurs, une autre réponse aux questions du couple. Et des images, de Fribourg, d’Amérique et du monde…

Des codes à décortiquer

Plus que toute autre expression, la photographie réussit le tour de force de définir une époque en tant que témoin privilégié de ses codes. Un talent particulier que Régis Colombo a érigé en art qu’est celui de bousculer et réinventer l’expression visuelle. Woody Allen, les bordels d’Amsterdam, une marathonienne, des marcheurs à Zanzibar, aucune image ne laisse indifférent fût-elle réelle ou imaginaire. Des clichés argentiques noir et blanc aux créations numériques léchées, le photographe restitue avec brio le foisonnement de notre environnement tout en interrogeant notre mémoire et notre vision – instantanée ou pas – de la vie. Brillant.

Régis Colombo, «20 years photo», 156 pages, textes fr/ang, Éditions Favre

L’art martial de la pleine santé

Les adeptes du taï chi le savent: la lenteur est un état naturel à reconquérir. Pas pour le principe et moins encore par effet de mode. Mais bel et bien pour la santé. Peter Wayne, chercheur à Harvard, nous livre ici une première étude extraordinaire sur les bienfaits de cet art martial ancestral. Le constat est simple: quelques minutes de taï chi par jour suffisent à renforcer durablement sa santé dans son ensemble. À lire et à pratiquer d’urgence.

Peter M. Wayne, «Taï Chi, la méditation en mouvement», 352 pages, collection L’esprit d’ouverture, Éditions Belfond

Quand la photo est un monde

Dans cette allée de photographies noir et blanc, c’est ce XIXe qui encore se battait contre l’esclavage, ce sont ces guerres où se constituent les États-Unis. Quels mondes résonnent dans le visage de ces hommes et de ces femmes, dans leur fatigue, dans leur attente comme ici en 1863, à la veille de la bataille de Gettysburg, dans leurs espoirs… Et dans ces villes qui se lèvent, là dans le matin du port de New York… Mais quelle traversée américaine dit Charles-Henri Favrod dans ces images!

Charles-Henri Favrod, «Le Raid américain», 160 pages, Bernard Campiche Éditeur

L’amour face à une blessure d’enfance

Certains couples semblent vivre un tumulte permanent. Le Genevois Daniel Dufour, médecin, suggère de chercher les réponses dans son propre vécu. Beaucoup de personnes portent en elles une «blessure profonde» (titre de son précédent ouvrage), liée au sentiment de ne pas avoir été aimé autant qu’on aurait voulu. L’auteur propose des exercices simples pour aider le couple à se retrouver et s’épanouir, en expliquant que l’amour de soi est une condition essentielle.

Dr Daniel Dufour, «Le tumulte amoureux: les effets de la blessure d’abandon sur le couple», Éditions de l’Homme

Le pouvoir des fleurs

Nos grands-mères le savaient déjà: les plantes peuvent aider à guérir un nombre important de maladies. Certes, leur action est moins rapide qu’un antibiotique, mais elles n’engendrent que très peu d’effets secondaires indésirables. Saviez-vous que le pavot s’avère efficace contre les insomnies, ou que la passiflore aide en cas d’anxiété? Si le houblon s’apprécie en bière, il peut avoir un effet soporifique, comme la valériane.

Prof. Kurt Hostettmann, «Les plantes pour prévenir et soigner les affections du système nerveux central», 152 pages, Éditions Favre

Les magnifiques images de la ville

Quel bonheur de regard emporte l’air et les saisons de ces images! Dans les pages de son dernier livre, le photographe Vincent Murith  fait découvrir ses panoramas de Fribourg, et dans sa manière unique d'étirer le regard (par un procédé subtil, il relie plusieurs images entre elles), il donne à voir une ville aux perspectives inattendues. Une histoire commence, et juste là, dans l’élan du pont neuf, où le visage de la ville se poursuit…

«Fribourg au cœur de la ville», photographies de Vincent Murith, 176 pages, Éditions La Sarine. Avec une préface de Louis Ruffieux

Entre Dieu et les bagnoles

C’est dans une ancienne église à Saint-Imier (BE) qu’est né ce troisième tome des aventures de Marcel, le personnage inventé par le dessinateur Alain Auderset. On s’attache très vite à ce héros à crête rousse tiraillé entre sa voiture, les filles et Dieu. Au fil des pages, le bédéiste propose des réflexions sur notre rapport à l’autre, soumis à l’épreuve des téléphones portables, avec une grande finesse et un humour teinté de tendresse. 

«Marcel: Tome III», Alain Auderset, 57 pages, disponible dans certains magasins Coop ou sur le site: www.auderset.com

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Sophie Dürrenmatt, Mélanie Haab,
J.-D. Humbert

Photo:
SP
Publication:
lundi 12.01.2015, 14:20 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?