L’homéopathie calme les chats anxieux lorsqu’un changement d’habitudes s’impose.

Apaiser la peur du chat face au véto 

Au moment de faire monter Mistigri dans sa cage, celui-ci se fait la malle, comme s’il savait qu’il allait passer un 
sale quart d’heure. L’homéopathie peut calmer son anxiété.

Bien qu’il se la joue souvent dandy indifférent, baroudeur l’oreille déchirée qui en a vu d’autres ou super-nana un brin hautaine, les chats sont des anxieux, que le moindre changement perturbe profondément. Rien ne leur plaît davantage qu’un territoire connu, des repas à heure fixe (si vous l’oubliez, ils se chargeront de vous la rappeler, véritables horloges atomiques miauleuses), la litière et le coussin installés à demeure dans un coin de l’appartement, en hauteur de préférence.
Malheureusement, il arrive que nos mini-panthères doivent elles aussi consulter leur médecin, subir un vaccin ou simplement une visite de routine. Mais, se rendre chez le vétérinaire est une activité particulièrement honnie de la gent féline. On a vu des chats disparaître quand leur maître se pointait avec la caisse de transport. Ou lui échapper, toutes griffes dehors, avant que la porte soit fermée.

Que ce soit une visite chez le vétérinaire ou un déménagement, un transport pour les vacances – aller simple en chatterie ou chez des amis –, il est possible de diminuer le stress de nos poilus. Plusieurs méthodes ont fait leurs preuves. Un massage TTouch le soir et le matin précédant l’événement calmeront minet, encore faut-il qu’il soit habitué à ce traitement. Inutile de lui asséner une première séance TTouch avant un changement dans son quotidien. Il doit y avoir pris goût au préalable.
L’homéopathie elle aussi combat l’anxiété des chats: Tabacum ou Coffea cruda peuvent être administrés un jour avant le rendez-vous et au matin du jour J. Lors d’un déménagement, Coffea cruda se révèle très efficace. A administrer durant quelques jours. Pour les maîtres qui préfèrent les fleurs de Bach, Rescue Kids (sans alcool) font merveille. Journée tranquille assurée pour le poilu qui rêvasse, la tête dans les étoiles.
Une fois chez le vétérinaire, si c’est possible, gratouillez entre les oreilles la tête de votre compagnon. Pour autant que vous ayez une bonne relation, son agitation diminuera.

Musique


Bartók à quatre pattes

Bartók est un chat siamois de haute lignée, au nom rocambolesque – noblesse oblige – de Malfathiel’s Fulumirani. Son maître, prof de piano, l’a simplifié en un terme qui claque: Bartók. Avec son regard bleu saphir, ses longues moustaches, son déhanchement de macho sûr de son charme, Bartók bat tous les records d’intelligence, au grand dam du pianiste: il ouvre les portes, se sert dans le frigo, devine tout, s’enfile dans les valises – il a failli un jour se retrouver au Brésil –, sait l’heure à trois minutes près et s’est installé dans son doux home, tolérant le maître devenu esclave, machine à câlins. Il a tout cassé dans l’appartement, dégusté les poissons rouges, arraché les yeux du voisin qui se plaignait du bruit, déterré les plantes, déchiré deux tableaux. Fatigué, le prof le menace de l’amener dans un refuge. Aussitôt, Bartók saute sur le piano et lâche sur les touches un long filet d’urine. Avec le parfum en prime. Pour toujours.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 09.06.2014, 08:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?