toolbar

Jacques Wullschleger
écrit le 06.03.2018


Arlette Bélat, ancienne championne de natation synchronisée

Arlette Bélat et la passion de la vie. Elle est lumineuse, en phase avec elle-même. Arlette Bélat occupe tout l'espace. "Quand je ne travaille pas, je fais du sport. Le sport m'a appris à aller au-delà de mes limites." Avec Stéphanie Pousaz, en 2013, elle crée une société et développe la marque , donne une nouvelle dimension à un concept imaginé en 2004 par Cédric Chevalley. "Mood", qui veut dire bonne humeur, est une bague suisse interchangeable, avec une base en acier laquelle accueille un anneau central de couleur. "Actuellement, on a plus de 100 collections, à multiplier par le nombre de couleurs. Chaque semaine, on a des nouveautés, tout en gardant le même anneau."

La matière est omniprésente, multiple: plastique et aluminium, bois précieux, titane, carbone. "On peut en associer plusieurs. On travail tout ce qui est métaux. Chaque matière à ses structures. Le challenge? Changer les couleurs tout en restant dans la même structure. On a un modèle de bague qui peut évoluer à l'infini."

Les collections? Il y en a qui sont éphémères, d'autres qui sont illimitées dans le temps. Une collection peut être constituée d'une ou de plusieurs pièces. Tout dépend de la matière, suffisante ou pas, qui détermine un chiffre ou un nombre. "Une collection, poursuit Arlette Bélat, découle de l'imaginaire, naît souvent d'une rencontre, ou d'envies. Selon son humeur, on peut changer de bague, de couleur, réalisée dans beaucoup de déclinaisons et compositions. La personne va créer son style, va changer la couleur, de matière, les dessins."

Coups de cœur qu'Arlette Bélat cultive aussi, moment intime, privilège du corps et de l'esprit.

Chez "Mood Collection" (www.yourmood.net), Arlette Bélat occupe une grande place dans la production (recherche au niveau du développement et de la nouveauté). Stéphanie Pousaz, elle, évolue dans le marketing. La clientèle? Si Tintin est le journal des jeunes de 7 à 77 ans, "Mood" est la bague pour les personnes de 15 à 80 ans et plus. "La bague est un accessoire pour tout le monde", affirme Arlette Bélat. Il y a deux largeurs de bague, dont la taille est multiple. "Entre 12 et 15." Le pourcentage hommes-femmes? 30-70. Mais la clientèle mâle, à en croire certains sondages, a tendance à augmenter. Voilà qui est réjouissant. "Aujourd'hui, les gens s'assument. Auparavant, on devait rentrer dans une sorte de courant conventionnel."

Arlette Bélat et...

Durant 10 ans, Arlette Bélat a travaillé dans la décoration intérieure de luxe. "Dans la vie, j'aime les belles choses, la qualité, je n'aime pas trop ce qui est chichi." Mais en femme intelligente, humble et instruite, elle sait se faire caméléon; comme les anneaux des bagues, neutres ou à petits motifs. Au bénéfice d'un Bac science, elle a suivi ensuite un apprentissage de courtepointière. "J'y ai appris la précision, la qualité, les détails." Elle avoue être sensible à tout. A l'environnement comme à la matière: son toucher, son poids. "Chaque matière a un bruit." Arlette Bélat a l'ouïe fine. La matière. "Je suis plus sensible à elle et aux structures qu'aux couleurs." Sa vie est une passion. "Je dors peu mais bien. Mon cerveau n'a pas de vacances." Elle n'est pas prête à lui en donner.

Arlette Bélat et la synchro

En solo, Arlette Bélat a été championne romande de natation synchronisée, mais le succès, elle l'a connu en duo, avec Fabienne, sa sœur jumelle, laquelle travaille tout naturellement chez "Mood Collection." Le QG se trouve à Orbe, divers magasins et ateliers sont en Suisse; il y en a un à Barcelone.

La natation synchronisée s'est imposée presque naturellement. "Mon papa aimait l'eau. On a nagé avant de savoir marcher. Papa voulait qu'on sache nager. Ce sport requiert énormément d'assiduité et beaucoup d'entraînement."

La dernière compétition pour Arlette Bélat (championnats de monde masters) remonte en 2014. C'était à Montréal. "Pour mes 40 ans, en 2020, j'envisage d'en refaire un de masters. "Nager la titille, retrouver un peu d'adrénaline, des sensations, aussi. Dans son travail, elle est aussi dans son élément. Petit luxe, grand privilège. Mérités.

Palmarès

Arlette Bélat est née le 5 juin 1980 à Aubonne.
Ancienne championne de natation synchronisée.
En 1988, a été championne de Suisse (élite) avec Fabienne Durussel, sa sœur.
A été plusieurs fois championne de Suisse juniors et en duo.
Durant 3 ans, elle a fait partie de l'équipe nationale ("Et ma sœur, 4 ans"), entre 1990 et 1998.
A participé à des Mondiaux masters: 2e en Italie en 2004, et 7e sur 26 à Montréal en 2014 (catégorie 30-39 ans).
A reçu en 2006, avec sa sœur, le Mérite sportif pulliéran. Elles étaient membres du Pully-natation. Auparavant, elles représentaient Morges-natation.
A été juge internationale, junior et élite, jusqu'en 2010. A été aussi juge pour des Mondiaux masters de natation synchronisée.

Quiz

 
01
sur
 

 


Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.










Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Jacques Wullschleger

 

Un fou de sport. Et le mot est faible. Jacques Wullschleger  a consacré sa carrière au journalisme sportif, d’abord pour la «Feuille d’avis de Lausanne» (devenue «24 heures») dès 1972, puis au «Matin» dès 1984. Son palmarès parle pour lui: plusieurs Coupes du monde de football, des Tours de Romandie et d’innombrables championnats de hockey, tennis, natation, patinage artistique… Au final, des milliers d’articles, mais aussi des événements et des rencontres qui ont marqué l’homme.

_


S'abonner à ce blog:

S'abonner par mail:
Veuillez corriger votre adresse e-mail


Confirmer



Archives par sujet: