Les enfants apprennent en imitant les adultes. Les parents devraient donc montrer le bon exemple.

Aux parents de montrer l’exemple

Éducation Comment apprendre quelques règles de savoir-vivre à des enfants? Les spécialistes recommandent aux parents de le faire sans contrainte.

Des spaghettis qui passent de la main à la bouche barbouillée de sauce tomate. Une saucisse donnée par le charcutier mâchée bruyamment dans le magasin – sans un mot de remerciement. Et le plus jeune de la famille qui montre une telle réticence à saluer l’oncle Pierre qu’on pourrait croire ce dernier atteint d’une maladie contagieuse. Tous les parents ont vécu ce genre de scènes gênantes. Ils se posent des questions: qu’ai-je fait de travers pour que mes enfants, par ailleurs parfaitement normaux, n’aient pas appris à bien se comporter en toutes circonstances?

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Comment le dire à mon enfant?

Les spécialistes s’accordent sur un point: si l’on veut que les enfants se comportent correctement, il faut leur donner le bon exemple. «Ils se socialisent exclusivement par le biais de modèles», rappelle Remo Largo, pédiatre suisse et auteur de plusieurs livres d’éducation. «Les parents doivent donc se remettre en question lorsque l’enfant ne veut pas faire ce qu’ils attendent de lui.» Mais l’exemplarité est moins simple qu’il n’y paraît lorsqu’il s’agit d’incarner un rôle de modèle avec crédibilité, force de conviction et cohérence sur le long terme. Ainsi, les petites entorses aux bonnes manières de la part des adultes ne sont pas sans conséquences. Et les enfants adorent les prendre sur le fait lorsqu’ils font des rots ou se curent le nez…
Mais même si les adultes se comportent de façon irréprochable, ce qu’on peut attendre des enfants en matière de règles de politesse dépend de leur âge (voir page 27). Ainsi, un enfant de 3 ans n’a pas encore les capacités motrices nécessaires pour tenir sa fourchette comme Nadine de Rothschild l’aurait souhaité. À l’inverse, on peut parfaitement attendre d’un enfant de 9 ans qu’il ferme sa bouche en mangeant. «Il revient aux parents de faire preuve de bon sens», déclare Katrin Künzle, formatrice spécialisée pour enfants et adultes.
La démarche adoptée pour transmettre les bonnes manières est au moins aussi importante que le moment choisi. Mieux vaut éviter de prononcer des phrases comme «Ça ne se fait pas!»
«Les enfants veulent savoir pourquoi on ne doit pas faire quelque chose», explique Lucia Bleuler, conseillère en image, qui donne des cours aux enfants et aux adultes depuis près de vingt ans. En outre, il est important de leur montrer les avantages d’une bonne éducation dans leur propre vie. Les jeunes hommes s’intéressent tout particulièrement aux «gentlemen rules» en ce moment, ce qui peut présenter un avantage lors d’un rendez-vous galant.

Le mieux est l’ennemi du bien

Bien qu’il soit important de rappeler régulièrement les règles de savoir-vivre aux enfants, il ne faut pas exagérer.
«Les corriger sans cesse peut mener à une crispation et une mauvaise ambiance», déclare Katrin Künzle. «Un repas en famille doit être un moment de plaisir et ne doit pas se muer en leçons.» Des règles simples, telles que se laver les mains avant de manger, utiliser sa serviette et éviter de faire du bruit en mastiquant et en avalant, doivent prévaloir. Certains parents espèrent que leurs enfants apprendront les bonnes manières lors d’un cours spécialisé. Mais un seul cours ne fera pas des miracles. Les formations de ce type conviennent plutôt aux enfants qui sont déjà familiarisés avec certaines formes de bonnes manières à la maison, déclare le psychologue pour enfants et adolescents Walter Braun. «Pour les enfants qui ne sont pas habitués à respecter des règles comportementales et qui veulent satisfaire leurs besoins tout de suite, un tel cours ne suffira pas à ancrer les choses dans la durée.»

Pas facile pour les adultes

Les parents doivent aussi faire un effort lorsqu’il s’agit de l’éducation de leur progéniture. Ce n’est pas évident pour eux de respecter les bonnes manières à table s’ils ne les ont pas apprises enfants, souligne Cécile von Mutzenbecher, experte en style et chroniqueuse pour la presse Coop.
Les enfants ne peuvent cependant apprendre la politesse que si on leur en donne l’exemple, pas en se faisant «gronder» par leurs parents. «En usant de politesse, on va toujours plus loin, même avec les enfants.»

Les bonnes manières à table selon l’âge

Jusqu’à 3 ans

Il ne faut pas gronder les enfants lorsqu’ils font des taches. Mais ils doivent apprendre à ne pas jouer avec la nourriture et à ne pas reposer les aliments qu’ils ont déjà touchés.

.


.

De 4 à 7 ans

Les enfants sont capables de manger des repas simples quasiment sans se tacher et d’apprendre à mâcher la bouche fermée.

.


.

De 8 à 12 ans

Les spaghettis ne sont plus un défi. Les enfants savent tenir correctement leurs couverts à table et utiliser leur serviette.

.


.

De 13 à 17 ans

Les menus élaborés ne posent plus de problème. Les jeunes connaissent les bonnes manières à table et sont en mesure de les respecter.

.

A chacun ses règles

Jusqu’à 3 ans

  • Dire «s’il te plaît» et «merci» et répondre gentiment à un salut
  • Regarder son interlocuteur en parlant
  • Se laver les mains avant de manger et en sortant des toilettes
  • Placer sa main devant sa bouche lorsqu’on baille, qu’on éternue et qu’on tousse
  • Respecter les plantes et les animaux, ne pas leur faire de mal
  • Traiter ses propres objets et ceux des autres avec respect

De 4 à 7 ans

  • Dire bonjour en arrivant, au revoir en partant
  • Rester assis à table pendant toute la durée d’un repas
  • Se brosser les dents après les repas
  • Ne pas faire de rots ou de pets en public, ne pas se curer le nez
  • Partager ses jouets

De 8 à 12 ans

  • Être capable de saluer correctement les autres et de les accueillir
  • Laisser parler son interlocuteur et être capable de l’écouter
  • Savoir faire la distinction entre le «tu» et le «vous»
  • Être à l’heure et respecter ses engagements
  • Proposer sa place assise aux personnes âgées ou handicapées dans les transports publics
  • Manger sans bruit

De 13 à 17 ans

  • Parler un langage soigné
  • Être capable de présenter des gens
  • Connaître l’impact de sa tenue vestimentaire et de son hygiène corporelle
  • Adopter une posture correcte
  • Connaître les règles concernant le téléphone portable et la cigarette et les respecter

Source: Katrin Künzle, formatrice Knigge licenciée pour enfants et adultes

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Gertrud Rall
Photo:
Getty Images, Nik Emch
Publication:
lundi 28.09.2015, 14:45 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?