1 von 6







BMW i3: la décontractée

Électrique Fini le coup de la panne, car l’autonomie électrique de la BMW i3 a été allongée de 60 kilomètres.

Testé par Andreas Faust, journaliste automobile

Testé par Andreas Faust, journaliste automobile
Testé par Andreas Faust, journaliste automobile

Vous aimiez bricoler sur votre voiture? C’est du passé! Avec les modèles actuels, plus question de remplacer soi-même ne serait-ce qu’un fusible. Alors qu’autrefois, le permis tout juste en poche, nous montions encore nous-mêmes des antibrouillards, des haut-parleurs ou un spoiler pour «améliorer» notre première voiture. Il existe désormais des modèles équipés de logiciels permettant de programmer de nouvelles fonctions, comme sur un smartphone. Et BMW livre depuis peu, pour sa voiture électrique compacte i3, un pack batterie de 94 ampères/heure. Si cela ne vous dit pas grand-chose en équivalent essence ou diesel, sachez que cela correspond à 300 km d’autonomie en cycle mixte, ou 190 km dans les conditions réalistes du quotidien.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Si vous roulez déjà en i3, vous pouvez vous contenter de faire remplacer la batterie. La nouvelle n’est pas plus volumineuse mais comprend simplement une poudre d’électrolytes plus compacte et augmente de ce fait sa capacité d’environ 50%. De quoi acquérir de nouveaux clients qui craignaient jusqu’ici de se retrouver en rade, faute d’un nombre suffisant de stations de recharge.

Moins de 1300 kilos

Les Suisses ne roulent en moyenne que 40 km par jour. Mais l’autonomie n’est pas le seul critère, l’i3 offre aussi des sensations de conduite particulières. Malgré le poids de sa batterie, cette voiture électrique à quatre places pèse moins de 1300 kg, ce qui signifie qu’elle est plus légère que maintes voitures conventionnelles. Les suspensions en aluminium, la coque avec ses petites portes arrière antagonistes en fibres de carbone garnies de plastique et les matières premières en partie renouvelables de l’habitacle ne sont pas sans effets. Et comme le moteur électrique est à l’arrière, il n’y a pas d’arbre de transmission, ce qui n’est pas courant non plus. Je dispose ainsi de plus de place pour mes jambes que dans bien des voitures plus grandes. La conduite est d’une simplicité enfantine, car il suffit de choisir la marche avant ou arrière. De plus, l’i3 est aussi agile qu’une citadine, malgré ses grandes roues. Et je me fais un plaisir, quand le feu passe au vert, de laisser sur place des voitures deux fois plus puissamment motorisées. Et en silence!
Si 190 km d’autonomie vous paraissent encore trop justes, vous pouvez opter pour le Range Extender. Il s’agit d’un moteur de moto qui, quand la batterie est vide, permet de parcourir encore 150 km en entraînant une génératrice. Mais il faut alors s’accommoder d’une pétarade aussi disgracieuse que le spoiler que vous aviez monté vous-même sur votre première voiture.

BMW i3

Habitabilité     ★★★★
      Confort     ★★★★
 Coût/utilité    ★★★★

Moteur et transmission
Moteur électrique, 125 kW/170 ch, roues arrière motrices

Consommation et CO2
12,6 kW/100 km (équivalent énergétique: 1,4 l d’essence), 300 km d’autonomie en cycle mixte

Prix
à partir de 38 200 fr.

Commentaires (2)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

texte:
Andreas Faust
Photo:
DR
Publication:
lundi 26.09.2016, 13:15 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?