1 von 9


Tout pour les clients: diversité, fraîcheur, qualité et développement durable sont des valeurs qui se vérifient dans tous les secteurs du groupe Coop.




L’engagement des collaborateurs occupe une place prépondérante dans le succès du groupe Coop.




Coop garde le bon cap

Le groupe Coop a achevé 2013 sur un bon résultat. Et cela malgré un environnement économique difficile. Ce succès s’explique par l’engagement des collaborateurs, par les prestations pionnières ainsi que par les innovations. Des valeurs éprouvées comme la fraîcheur, la qualité et le développement durable y ont également contribué.

Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop

Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop
Joos Sutter, président de la Direction générale de Coop

Passionnante et pleine de défis: c’est ainsi que Joos Sutter, le patron de Coop, a qualifié l’année 2013. Le marché suisse du commerce de détail a, une fois de plus, évolué dans un environnement économique difficile. Une situation causée par l’augmentation du tourisme d’achat d’une part et la concurrence, qui s’est accentuée, d’autre part. Compte tenu de ces conditions, le succès du groupe Coop réjouit Joos Sutter: «Nous avons atteint nos objectifs dans une large mesure et nous avons même enregistré une croissance.»
Ce résultat positif traduit le souci du groupe Coop de toujours tenir compte des désirs et des besoins de sa clientèle dans tout ce qu’il entreprend. Un service efficace, la diversité, le développement durable et la compétence en matière de prix sont au centre de ses préoccupations.

Concernant l’engagement en faveur de la nature, le bien-être des animaux et l’équité sociale, 2013 a été une année particulièrement positive. A l’occasion des 20 ans de la marque propre bio
Naturaplan, Coop a réussi à convaincre de célèbres fabricants de proposer des articles de marque également en qualité bio (labellisés au Bourgeon de Bio Suisse).
A cela se sont ajoutés dans les rayons des produits bio en forme de cœur tels que beurre, biscuits, burger et pâtes qui ont fait passer le message de Naturaplan: Pour l’amour de la nature.
Cet engagement a trouvé un écho positif auprès des clients: en 2013, pour la première fois, Coop a dépassé le milliard de chiffre d’affaires uniquement avec des produits bio. Au total, le grand distributeur a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,2 milliards de francs avec ses marques et ses labels propres durables.

Coop est aussi leader sur les plans national et international en matière de bien-être des animaux. «Dans son rapport sur la protection des animaux dans le commerce de détail des denrées alimentaires, la Protection suisse des animaux nous désigne comme leaders absolus dans ce domaine», relève Joos Sutter. Verdict identique pour le Business Benchmark on Farm Animal Welfare. Cet organisme, soutenu par des organisations internationales de protection des animaux, a examiné septante entreprises alimentaires. Sa conclusion: Coop est le détaillant le plus respectueux des animaux du monde.

«

Nous sommes leaders au niveau du bien-être des animaux»

Pour Coop, développement durable rime aussi avec perspective professionnelle. Rien que l’année passée, le groupe Coop a occupé 3300 apprentis au total, dont un peu moins de 3000 en Suisse. En guise de reconnaissance, la Fondation Hans Huber et le Swiss Venture Club ont décerné en 2013 le Grand prix de la formation professionnelle à Coop.

Le prix des produits est un autre point auquel le patron de Coop attache beaucoup d’importance. «Depuis des années, nos clients profitent de réductions de prix parce que nous répercutons directement sur notre clientèle des avantages de change et d’efficience.» Et de préciser: «Toutefois, nous ne sacrifierons jamais la qualité au profit du prix. La qualité est l’une de nos préoccupations majeures.»
La diversité et le flair pour les tendances sont autant d’aspects essentiels pour le groupe. De ce point de vue, l’initiative Ünique a constitué un jalon. Sous cette appellation, Coop a proposé en juin dernier des fruits et des légumes déviant de la norme esthétique mais parfaitement consommables: carottes à triple racine, courgettes tordues, aubergines surdimensionnées, abricots tavelés par la grêle. Une première qui a plu. En effet, ces produits ont reçu un accueil favorable de la part des clients. «Avec Ünique, nous avons pu montrer à quel point la nature est diversifiée et originale. De plus, nous avons pu aider les paysans à livrer une marchandise en principe invendable dans les magasins. Un exemple de lutte contre le gaspillage.»

Un autre point fort a été le lancement de Karma, la ligne de produits purement végétariens. Unique en Europe, elle comprend une cinquantaine de spécialités du monde entier, dont des mets prêts à la consommation tels que sandwiches, salades, tofu, snacks, pâtes à tartiner. Avec cette offre, Coop comble un besoin croissant en alimentation non carnée de qualité.
Signe des temps, les clients veulent de plus en plus utiliser les nouveaux médias pour leurs achats.

«

Avec ‹Ünique›, nous montrons l’originalité de la nature»

«En 2013, nous avons introduit le couponing en ligne», rappelle Joos Sutter. Encore barbare pour certains, ce terme signifie que les clients n’ont plus nécessairement besoin de découper des bons de rabais ou de superpoints et de les présenter dans le magasin. Ils peuvent désormais les activer via Internet.

Le patron de Coop accorde une grande importance au commerce en ligne, qui connaît une croissance fulgurante et exponentielle. Dans ce secteur, le groupe Coop a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 905 millions de francs (détail et marché de gros), ce qui correspond à une croissance de 15,3%. Les leaders dans le commerce de détail sont coop@home avec 103 millions de francs (+12,6%) et microspot.ch avec 101 millions de francs (+26,1%).

La reprise de Nettoshop.ch et de Schubiger, à fin 2013, témoigne de l’intérêt du groupe Coop pour le commerce en ligne.
Nettoshop.ch est le commerçant en ligne leader dans le domaine des grands appareils ménagers tels que réfrigérateurs et machines à laver, service et conseils inclus.
En matière d’achats de l’avenir, Joos Sutter mise aussi sur la combinaison du commerce en ligne et du commerce stationnaire. Tendance qu’exploitent déjà avec succès les formats Interdiscount, Ing. Dipl. Fust SA, Import Parfumerie, The Body Shop, Christ Montres & Bijoux et l’entreprise de meubles et luminaires Toptip/Lumimart.
La gastronomie est un autre domaine dans lequel Coop progresse. Si la Commission de la concurrence en avalise le rachat, Coop reprendra les vingt-cinq restaurants Marché en Suisse et continuera à les gérer sous ce nom.

Les exploitations de production et de logistique de Coop garantiront à l’avenir davantage de qualité et de développement durable. Et Joos Sutter de citer trois exemples de projets de construction: la nouvelle centrale de distribution à Schafisheim (AG); l’agrandissement du complexe de Pratteln (BL), où fusionneront en 2016 les exploitations de production de Chocolats Halba, Sunray et Cave; et enfin la construction d’un silo à grains de 118 mètres de haut pour Swissmill en ville de Zurich.

«

En 2014, Coop fête ses 150 ans en tant que coopérative»

Cette concentration d’exploitations dotées d’infrastructures modernes et efficientes d’un point de vue énergétique ainsi que la connexion directe au rail permettront de réaliser des économies de plusieurs tonnes de CO2. «Ainsi, nous nous rapprocherons de notre objectif: la neutralité en CO2 d’ici 2023 dans tous les domaines que nous pouvons influencer», souligne le président de la Direction générale.

Et l’avenir? «2014 est une année particulière pour nous, répond Joos Sutter. Coop fête ses 150 ans en tant que coopérative. En tant que marque, elle devient centenaire.»
Ces anniversaires démontrent que Coop est profondément ancrée en Suisse et que la structure en coopérative a fait ses preuves: «Nous n’avons pas à chercher des rendements à court terme pour des actionnaires. Nous pouvons penser à long terme, exploiter l’entreprise durablement et orienter pleinement nos actions en fonction des besoins et demandes de notre clientèle», ajoute Joos Sutter.

Des mots aux actes

Chez Coop, responsabilité, respect et orientation client ne sont pas des mots vides de sens. La preuve est vite apportée.

Philipp Wyss, responsable de la Direction Marketing/Acquisitions chez Coop

Philipp Wyss, responsable de la Direction Marketing/Acquisitions chez Coop
Philipp Wyss, responsable de la Direction Marketing/Acquisitions chez Coop

Placer l’homme et l’environnement au centre de tout ce qu’elle entreprend est une tradition chez Coop. Responsabilité, respect et orientation client sont des promesses que le grand distributeur tient et vit au quotidien. «Pour nous, les actes sont toujours plus importants que les mots», résume Philipp Wyss, responsable de la Direction Marketing/Acquisitions chez Coop.
La preuve est vite apportée. Un exemple: Chocolats Halba, exploitation de production Coop, s’est beaucoup investie l’année passée au Honduras (Amérique centrale). Une tempête tropicale a dévasté de nombreuses cultures de cacao de la région. Avec l’aide des paysans locaux, le fabricant de chocolat les a réhabilitées et a lancé le premier chocolat bio fairtrade hondurien du monde.
Mais Coop s’engage également en Suisse. «L’année passée, nous avons confié des mandats pour plus de 3 millions de francs à des ateliers protégés», précise Philipp Wyss. Ces personnes handicapées montent et emballent pour Coop divers articles de marque propre tels que rayonnages à vin ou nichoirs pour oiseaux.
En matière de bien-être des animaux, Coop s’est vu décerner deux fois la mention Détaillant le plus respectueux des animaux en 2013 (voir article principal). «L’une des raisons de ces distinctions a été la marque Coop Naturafarm pour la viande suisse provenant d’exploitations particulièrement respectueuses des animaux. Elle est désormais un label de qualité.»

Mais 2014 sera une année d’action. Coop vient de lancer la collection Naturaline, qui comprend notamment quinze pièces vestimentaires design conçues par l’ambassadrice de la marque Melanie Winiger. «Coop Naturaline est depuis bientôt vingt ans synonyme de mode gaie et de linge de maison à 100% en coton bio produit de manière équitable et en respectant l’environnement», affirme Philipp Wyss. Coop est leader mondial dans ce secteur.
La marque propre durable Coop Oecoplan joue aussi un rôle déterminant. Avec Oecoplan, Coop a lancé il y a vingt-cinq ans la première ligne de produits écologiques de Suisse. Aujourd’hui, l’assortiment comprend plus de 1800 produits non alimentaires pour la maison et le jardin.
«Cette année, nous aimerions nous concentrer sur les produits locaux», annonce Philipp Wyss. Coop lancera prochainement le programme «Ma région». «Nous misons sur les produits et les producteurs locaux et sur encore davantage de proximité avec notre clientèle.»

Coop reste sur des bases solides

Des décisions exemplaires, des projets novateurs et l’engagement de tous les collaborateurs ont été les fondements d’un exercice réjouissant pour Coop.

Selon le patron de Coop Joos Sutter, «l’entreprise évolue sur des bases très solides et réunit les meilleures conditions pour grandir encore davantage». Le produit net du groupe Coop a progressé de 0,9% à 27 milliards de francs et le produit du marché de détail de 1,7% à 18,1 milliards. Un résultat réjouissant compte tenu de la forte baisse des prix pouvant atteindre 6,6% dans certains formats spécialisés.
Autre point important: en 2013, les shops en ligne du commerce de détail ont fait progresser le produit net de 27,6% au total. Dans le domaine du commerce de gros/production, l’augmentation a été de 64 millions de francs par rapport à l’année précédente.

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

René Schulte

Rédacteur

Photo:
Markus Hässig
Publication:
mardi 25.02.2014, 12:00 heure

Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?