Le hérisson est un animal sauvage qui peut vivre sept à huit ans.

Bonne nuit, petite boule!

Hérisson Les feuilles mortes se transforment en chauffage pendant que ce mammifère hiberne. Il faut le laisser dormir!

Alors qu’ils se réveillaient trop tôt au printemps 2014, à cause d’une chaleur qui ne devait pas passer l’été, les hérissons s’apprêtent à rejoindre le grand sommeil hivernal. Cet adorable petit mammifère, grand ami des jardiniers (qui parfois, par méconnaissance, le lui rendent mal), mérite qu’on l’accueille à bras ouverts pour passer l’hiver.
Quelques conseils simples permettent de l’aider efficacement: si vous avez un jardin, réservez-lui un coin, son gîte. Il suffit d’entasser des branchages en vrac, un peu à l’écart de votre passage. À ce tas en désordre, ajoutez une bonne grosse épaisseur de feuilles mortes. En se décomposant, celles-ci font office de chauffage central: elles dégagent la température nécessaire à sa survie dans son abri. Le hérisson ne sera d’ailleurs pas le seul à profiter de cette drôle de maison, les musaraignes, hermines, lézards y trouveront également un nid bienvenu, de même que des insectes qui nourriront les oiseaux.

Le cœur au ralenti

Surtout laissez dormir ce petit monde, il suit son rythme biologique. Le cœur du hérisson ralentit fortement pendant qu’il rêve aux limaces de l’été. Il est très important de ne pas le réveiller, de ne pas le réchauffer. Dame Nature s’en chargera dès mars.
Rappelons que son garde-manger est constitué d’insectes, de vers de terre, cadavres de souris, limaces (répétons-le: n’utilisez pas d’anti-limaces, vous tuez la vie du jardin, les hérissons, les chats et tant d’autres).
Soulignons également qu’on ne donne jamais de lait à un hérisson: il ne le digère pas, comme tous les mammifères adultes. Et pas de nourriture pour chats, elle contient de la taurine qui n’est pas faite pour eux. Au mieux, quand il se réveille au printemps, offrez-lui des vers achetés dans un magasin de pêche! Miam, le gueuleton!
Et que les automobilistes s’arrêtent pour le laisser passer au lieu de l’écraser. Comme il se met en boule, il est possible de le prendre par-dessous pour l’aider à rejoindre la sécurité.

«La première sortie de ma minette»

L'experte

Line Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Line Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel
Line Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Il y a plusieurs précautions à prendre afin que tout se passe au mieux. Tout d’abord, votre chat doit être vacciné contre les maladies infectieuses, en particulier contre la leucose, une maladie se transmettant par contact direct entre félins et incurable. La pose d’une puce électronique est judicieuse car elle permet d’identifier votre chat au cas où il se perd ou a un accident. Ce petit dispositif permet aussi de poser une chatière dotée d’un système de détection qui ne laissera passer que votre chat. Une fois ces conditions remplies, il faudra l’habituer peu à peu à l’extérieur en faisant avec lui le tour du propriétaire. Il est important de bien lui montrer comment entrer et sortir pour qu’il puisse venir se réfugier à l’intérieur au besoin. Ayez de la patience car l’adaptation peut prendre quelques semaines, voire quelques mois.

Une question animalière?

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Alamy
Publication:
lundi 17.11.2014, 16:30 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?