Une plage du lac de Joux en contrebas du camping du Rocheray, où s’est installée la famille Trimolet d’Aigle (VD).

Campings à deux pas de la plage

La Suisse est riche en campings. Si la pluie décourage certaines familles sous tente, d’autres, en camping-car ou en caravane, s’adaptent. Visite dans quatre campings situés au bord d’un lac.

Dépaysantes même près de chez soi, accessibles à tous les budgets, les vacances dans un camping séduisent de nombreuses familles. La Suisse compterait environ six cents de ces lieux! «Nos établissements sont sûrs et permettent une grande liberté à ceux qui y séjournent», plaide Mila Merker, le président de Swisscamps, l’Association suisse des campings.

A ses yeux, opter pour le camping, c’est choisir des vacances saines, au grand air. Il regrette que de plus en plus d’estivants naviguent sur Internet devant leur caravane plutôt que de profiter de la nature environnante: «La société est un peu comme ça, on consulte la météo sur son smartphone plutôt que de regarder par la fenêtre», soupire-t-il.

La mauvaise météo décourage les vacanciers sous tente. Comme la majorité des campeurs du pays viennent de Suisse (55% en 2013 selon l’Office fédéral de la statistique), ils ne sont pas loin de chez eux et plient facilement bagages. «Les Suisses arrivent très rapidement, mais partent aussi très vite en cas de pluie. On espère que l’été commence enfin et dure longtemps, car on est très dépendants de la météo», avoue Mila Merker.

De nouvelles offres en termes d’hébergement ont vu le jour ces dernières années. Tipis, «tentes» en bois, bungalows ou autres mobile homes, il y en a pour tous les goûts et tous les porte-monnaie. «Donner l’occasion aux gens de louer des infrastructures, c’est approcher de nouveaux publics», observe le président de Swisscamps. Ainsi, il conseille la location à une famille inexpérimentée qui aurait envie de tester le camping: «En louant une caravane pour une ou deux nuits, on peut se faire une idée de ce que ça représente, sans acheter de matériel.»

Qu’importe sous quel toit on dort: le camping crée des liens. Coraline et Cassandra viennent de passer une super soirée sur la plage à déguster des marshmallows avec leurs copains. Les deux sœurs adolescentes retrouvent chaque été leurs amis au camping de Colombier (NE). Avec un nom pareil, «Paradis Plage», il serait étonnant de jouer les infidèles! 

Camping du Rocheray 

A 1000 mètres d’altitude

  • Ouvert toute l’année; 25 places pour résidents fixes, 20 pour camping-cars; env. 50 places tentes.
  • Buvette (sans restauration), espace cuisine.
  • Baby-foot, table de ping-pong, trampoline.
  • Plage publique du Rocheray à 3 minutes à pied du camping, au bord du lac de Joux.
  • La gardienne-référente-gérante s’appelle Ursula Bachmann. Venue de Suisse alémanique à la vallée de Joux en 1967 pour apprendre le français, elle y est restée!
  • Contact. Tél.: 021 845 51 74
www.camping-club-vaudois.ch

.

«On a trouvé une place pour Ptit Guigui!»

Des séjours avec «Ptit Guigui», la famille Trimolet Fovanna, d’Aigle (VD), en a vécu de nombreux! Malheureusement, ce camping-car de 1981 peine désormais à passer les contrôles techniques haut la main… «Mais on aurait du mal à s’en séparer», assure Laurence (32 ans). «Alors on a décidé de lui trouver un emplacement fixe», renchérit Yann (40 ans). Ainsi, depuis mai dernier, «Ptit Guigui» vit à la vallée de Joux, au camping du Rocheray, situé à 1000 m d’altitude. Dès qu’il en a l’occasion, le couple le rejoint avec Emilie (6 ans), Vincent (13 ans) et Olivia (7 ans). Deux petites tentes sont montées en plus pour le confort de la famille. «On a choisi cette région car parmi les offres à l’année, c’est celle qui nous dépayse le plus», expliquent Laurence et Yann. Ils apprécient le fait qu’une gare (celle du Rocheray) se trouve à quelques centaines de mètres du camping. Côté loisirs, ils profitent de la plage tout près et des randonnées. Ils ont déjà gravi la Dent de Vaulion. La simplicité des lieux leur plaît: «Les animations genre Club Med, ce n’est pas notre truc…» Ils sont curieux de tester la saison hivernale: «On va peut-être souffrir!»

Lac Léman 

Les Grangettes

  • Le camping Les Grangettes (Noville) est ouvert à l’année.
  • Il compte 220 places résidents, 70 places de passages, 50 pour les petites tentes et deux Pods (logement en dur au toit arrondi).
  • Il est situé dans la réserve naturelle des Grangettes.
  • Café-restaurant.
  • Grande place de jeux, terrains de pétanque, table de ping-pong.
  • Plage publique avec jetée en bois et muret en pierre.
  • Responsable: Michel Siffert.
  • Contact. Tél.: 021 960 15 03
www.les-grangettes.ch

.

Plongeon depuis le val d’Hérens

Chrystelle Delaloye avec Justyne (8 ans), Amandyne (10 ans) et Valentyne (1 an).

Jouer avec leurs copines du camping, se raconter plein d’histoires, faire du vélo, profiter de la plage et de la baignade! C’est le programme d’Amandyne (10 ans) et Justyne (8 ans) aux Grangettes pendant les vacances. Elles en profitent un maximum et ont même attrapé des petits poissons dans l’eau! Les deux sœurs dorment dans la caravane que possède leur famille depuis mars 2012. «Les premiers mois, on s’est pas mal promenés avec. Puis on a simplifié en lui trouvant une place à l’année dans ce camping», raconte Chrystelle Delaloye (32 ans), qui attend un quatrième enfant pour septembre. Cette fin de journée, installée sous le auvent de la caravane, elle attend avec ses trois filles que son mari Steeve les rejoigne. Les Delaloye habitent à Euseigne (VS), dans le val d’Hérens: «On vient ici quand on en a envie et quand c’est possible. Comme on a un jardin et des chèvres à la maison, on doit s’en occuper!»

Lac de Morat 

Salavaux Plage

  • Le TCS Camping Salavaux Plage est ouvert d’avril à début octobre.
  • 450 places saisonniers et 115 places touristes. «Pods» et caravanes en location.
  • Buvette-restaurant, magasin.
  • Place de jeux, château gonflable.
  • Plage publique de sable.
  • Tournois de pétanque, de tir à l’arc, de jass; animations et spectacles pour petits et grands. Musique les 22 et 23 août lors de l’Open Air Salavaux Plage.
  • Responsable du camping: Jean-Charles Lauper.
  • Contact. tél.: 026 677 14 76
www.tcs-camping.ch/salavaux

.

Un bref séjour en guise de test

Julie et Raphaël Decaunes avec leurs enfants Tristan (9 mois) et Zéphyr (3 ans).

Etablis à Estavayer-le-Lac (FR), les Decaunes ont vécu leurs premières vacances en camping à quatre. Cette famille a choisi de partir cinq jours par beau temps, près de chez elle, histoire de voir si le test est concluant. Elle s’est donc installée mi-juillet au camping de Salavaux avec son bus VW de 1978 et un auvent. «A-t-on pris tout le matériel, les petits supporteront-ils bien les nuits, on s’est posé ces questions», indique Raphaël (37 ans). Le bilan est positif, même si Zéphyr ne s’est pas fait facilement des copains de jeu, les enfants du camping de Salavaux Plage parlant plus le suisse allemand que le français… Le couple qualifie la plage de «pas mal», en se justifiant: «Comme on  est habitués aux super plages d’Yverdon, Yvonand ou Estavayer, on place la barre haut!» Tous deux ont aimé faire le tour du lac de Morat à vélo. Ils renouvelleront le camping dès que possible: «L’idée est de se lancer dans un tour de Suisse», précise Julie (34 ans).

Lac de Neuchâtel

Paradis Plage

  • Le camping Paradis Plage de Colombier (NE) est ouvert du 1er mars au 31 octobre.
  • 200 places saisonniers et 145 touristes. Mobile homes en location.
  • Restaurant, magasin.
  • Vélos, stand-up paddles et kayaks prêtés aux campeurs.
  • Place de jeux, terrain de pétanque, pataugeoire surveillée, plage publique de sable.
  • Madeleine Zbinden Froelich (56 ans) et Théo Froelich (54 ans), de Lucerne, y font leur première saison comme gardiens, après un virage professionnel.
  • Contact. Tél.: 032 841 24 46.
www.paradisplage.ch

.

Longue tradition familiale

Coraline (15 ans), Cassandra (14 ans) et Eloïse (6 ans) avec leur maman Maria.

«Ici, on décompresse. C’est un endroit où on est bien», constate Maria Jeanneret (35 ans), de La Chaux-de-Fonds. Enfant déjà, elle venait au camping de Colombier.La tradition s’est perpétuée: cette maman de jour y possède depuis six ans un emplacement pour sa caravane. Et profite d’y venir chaque week-end entre mars et octobre: «J’ai quatre enfants. Le camping, c’est l’idéal! Chacun vaque à ses occupations et on se retrouve pour les repas.» Ses filles, habituées à ces lieux depuis toutes petites, s’y sont fait des amis en grandissant. Elles se réjouissent à chaque saison de retrouver les fidèles du groupe, mais verraient d’un bon œil davantage d’animations et une piscine dans le camping! L’autoroute qui le surplombe les dérange-t-elle? «Non, on l’appelle la berceuse», sourit Coraline. Mais cet été, c’est la pluie qui joue les trouble-fêtes. A tel point que la famille a filé dans le sud de la France pour y trouver chaleur et soleil…

Coop brico + loisirs

Du matériel pratique

Fauteuil pliant en acier, toile en polyester bleu marine, avec porte-boisson: 19 fr. 95.

Matelas de camping (150 × 135 cm) facile à transporter: 29 fr. 95.

Glacière (25,3 litres de capacité) avec couvercle à poignée rabattable: 24 fr. 95.

Nombreux articles de camping chez Coop Brico+Loisirs

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Joëlle Challandes

Rédactrice

.

Photo:
Charly Rappo/Arkive.ch
Publication:
lundi 04.08.2014, 17:11 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?