Le canard aussi peut être un animal de compagnie.

Coin-coin au fond de jardin

Anatidés Si on les respecte, les canards sont plutôt de bonne compagnie. Mode d’emploi.

Certains les aiment laqués ou à l’orange. Si l’on a un point d’eau dans son jardin, il est aussi possible de cohabiter avec des canards, sans les manger.
Lors de l’achat, choisissez plutôt un canard adapté à notre climat. Dans nos régions, on trouve principalement le canard plongeur et le canard de surface, comme le colvert. Il en existe toutefois de nombreuses espèces.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Le canard plongeur se nourrit de poisson et de petites bêtes aquatiques, d’algues, de moules, etc. Pour mieux les pêcher, il peut nager sous l’eau jusqu’à une minute, d’où son nom.
Le canard de surface enfonce quant à lui la tête dans l’eau, lève le cul, attrape des algues pour son «déjeuner sur lac»: frugal mais sain, quand la pollution n’était pas omniprésente.

Point d’eau nécessaire

Le point d’eau – prévoir un minimum de 450 litres d’eau – doit pouvoir être vidé pour les nettoyages, au moins une fois par semaine. Car comme pour tout animal de compagnie, l’hygiène est capitale.
Les canards élimineront les petits poissons qui barbotent, en les mangeant. Les canards de surface polluent la gouille, les poissons ne survivront pas.
Pour accueillir les emplumés, un abri avec de la paille et de la sciure (changées chaque semaine) doit également être aménagé. On les rentrera et les enfermera la nuit, pour les  protéger ainsi des renards, fouines et des rapaces.

Parfois il est perché

Certaines espèces aimant se percher, pensez à installer des perchoirs dans l’abri et dans l’enclos. Entourez l’enclos d’herbage pour que vos petits compagnons à deux pattes puissent le brouter.
Les repas sont constitués de pâtée pour canards et d’algues. Un peu de pain sec à l’occasion, mais attention: le canard n’est pas un prisonnier mal nourri…

Besoin de conseils pour accueillir des canards dans son jardin? Contact: sebastien.quebatte@serpentheon.ch

Fête du crotale à l’américaine

On peut aimer les USA et ses paysages, son gigantisme, sa musique, sa littérature, ses villes majestueuses. N’oublions pas l’envers du décor.
Les animaux sont les vrais mal aimés de l’Amérique. Tenez, par exemple, la fameuse «Fête» du crotale. Une fois par an, à travers tout le pays, et plus encore dans le sud, Texas, Nouveau-Mexique, des dizaines de milliers de crotales sont retirés de leur habitat naturel (pour les pousser hors de leur nid, les joyeux cow-boys les inondent d’essence). Et la fête commence: les crotales sont brutalement massacrés, brûlés vifs, tués à coups de pied et de bâton, découpés à coups de sabre. Ensuite, bien entendu, les rongeurs pullulent, dégât collatéral de cette horreur. Mais la grande Amérique a toujours des solutions: des pesticides sont répandus à grande échelle. Dieu bénisse l’Amérique, n’est-ce pas!

Une question animalière?

Le canard de surface trouve sa nourriture vers la surface ou au bord de l'eau. Quand il flotte, sa queue dépasse bien au-dessus de l'eau. Il peut s'envoler d'un coup, sans prendre son élan sur l'eau.

Le canard plongeur trouve sa nourriture en profondeur. Quand il flotte, sa queue touche l'eau. Il doit courir sur l'eau pour s'envoler.

Quiz

 
01
sur
 

 

Commentaires (0)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Bernadette Richard

Journaliste, écrivaine et astrologue

Photo:
Alamy, SP
Publication:
lundi 18.05.2015, 00:00 heure



Publicité



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?