Comment l’araignée tisse sa toile?

Avec de la soie et une grande précision.

Emportée par le vent

L’épeire diadème, une araignée courante dans nos jardins, produit un fil de soie qui sort de ses filières (ce sont les petites bosses noires qu’elle a sur l’abdomen). Le vent emporte ce fil. Lorsque le fil s’est accroché à une petite branche, l’araignée avance dessus tout en produisant un nouveau fil.

Vers l’extérieur

Tout autour, elle construit un cadre, puis d’autres rayons. Ensuite, elle tisse une spirale auxiliaire en partant du milieu. Aux points de contact entre le nouveau fil et le rayon, elle appuie quelques instants une filière sur les fils pour les coller. Une fois arrivée à l’extérieur, elle reste immobile un moment. Elle se prépare sans doute ainsi à produire les fils collants.

Vers l’intérieur

Pour terminer, elle construit une spirale «piège» collante de l’extérieur vers l’intérieur, tout en mangeant la spirale auxiliaire au fur et à mesure. Une fois arrivée à l’intérieur, elle enlève le milieu qui contient de nombreux fils, en ajoute quelques-uns, s’installe la tête en bas et attend les insectes imprudents. Il lui faut à peu près une heure pour tisser toute sa toile.

Rayons

Elle colle le nouveau fil contre le premier, le tend et repart dessus dans l’autre sens. Elle ajoute ensuite de nouveaux fils en partant du milieu. Elle se déplace sur des fils déjà tendus ou tisse un nouveau fil et se laisse porter. Elle part toujours avec un nouveau fil et le fixe à l’extérieur. C’est ainsi qu’elle construit les premiers rayons.

Commentaires (1)

Merci pour votre commentaire

Ce commentaire comprend-il des contenus douteux?

Le texte va être contrôlé et éventuellement adapté ou bloqué.

Votre commentaire

Vous n'avez pas encore écrit de commentaire!

Ce champ doit être complété. Merci.

Champ obligatoire
Ce champ doit être complété. Merci.





Veuillez recopier le code de sécurité:

$springMacroRequestContext.getMessage($code, $text)






Merci de prendre connaissance de notre charte et ne manquez de respect à personne!

Texte: Claudia Thierstein

Illustrations: Sibylle Heusser et Marcus Moser/www.atelier-oculus.ch

Publication:
lundi 23.02.2015, 13:50 heure



Login mit Coopzeitung-Profil

Fermer
Fehlertext für Eingabe

Fehlertext für Eingabe

Mot de passe oublié?